Lavillenie doit revendre sa médaille d’or pour payer un amende astronomique au CIO #copyright

villenie bon coin

Le tout récent champion d’Europe de perche français Renaud Lavillenie fait l’objet d’une nouvelle attaque du CIO pour avoir arboré « le logo qu’on ne doit pas nommer » sans habilitation divine ou un petit chèque à 8 zéros.

Renaud Lavillenie logo JO

La noble institution dont l’unique but est la préservation de l’esprit olympique, et accessoirement de son bilan comptable, se défend de tout acharnement procédurier: « il n’est pas dans notre habitude d’extorquer de l’argent aux athlètes plus qu’à l’accoutumée mais si l’occasion se présente de dégager des marges inattendues, il nous semble légitime de rappeler à la populace que contrairement à ce que certains croient parfois, l’olympisme n’est pas un bien commun de l’humanité mais une marque déposée qui doit évidemment défendre bec et ongles ses intérêts privés, sous peine de quoi quelques rondouillards encravatés ne pourraient plus vivre aux crochets de l’argent publique et de quelques jeunes gens musclés. »

Si vous voulez utiliser le logo sacré, aucun problème, rendez vous sur le site du CIO pour demander une dérogation spéciale qui vous sera refusée. Renaud Lavillenie a voulu passer outre, il le paiera cher et ce n’est que justice.

Le CIO quant à lui compte exploiter cette juteuse manne financière et poursuit sa campagne judiciaire.

Article sous licence Complete Bullshit

completebullshitsmall

source photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *