Et si @Framasoft allait trop loin

Nous étions nombreux à saluer cette folle initiative : proposer des alternatives libres à des services privés. Mais toutes ces années plus tard, alors que Framatube vient de détrôner en nombre de vues de YouTube, qu’on ne peut plus ouvrir un œil sans être envahi par les marques de ce Framaworld, n’est-il pas temps de s’interroger sur le monopole ahurissant du plus grand trust international qu’est devenu Framasoft.

Je pose la question.

Si tu es conscient de l’ampleur du danger, toi aussi tu peux agir, tout de suite, rejoins nous ici!

Article sous licence CB

12 Comments

  1. Franck

    Je ne comprends pas trop le sens de ton article..
    Toi le chevalier blanc du libre, tu t’en pose enfin ce genre de question.
    Il se trouve qu’en je suis allé sur FRamasoft cette semaine pour m’interresser A Etherpad & Co et je me suis aussi demandé quel nom de domaine il leur restait à acquérir…

    Jusqu’où allaient ils aller (bizarre ce début,de phrase) dans la diversification et est-ce que tout cela est vraiment bénévole, pas de salariés etc….

    Bref, oui et non, le libre, c’est cool, vraiment, mais quand ça prends de telles propension, ça devient non peu louche….mais bon…

    Quand j’en vends un site, je ne vends pas WordPress, je vends le fait de le customiser, de l’architecturer, d’integrer Le contenu et d’heberger le site.

    Mais je dis toujours que je pars d’une solution gratuite…

    Après quand on regarde la jauge de donation de framasoft, ils sont à 5% de leur objectif (en gros)….c’est vraiment devenu une machine et oui, ils vont trop loin

    • jcfrog

      oui effectivement tu n’as pas du comprendre le sens de l’article, c’est pour rire Franck, c’est pour de rire 🙂
      Framasoft n’a aucune vocation à centraliser du user, ils l’expliquent régulièrement, c’est plus un esprit de démo, montrer ce qu’on peut faire.

  2. Franck Robichon

    Et pourtant…je trouve vraiment qu’il y en a de trop…
    C’est foutraque, on ne trouve plus aussi aisément ce qu’on y cherche

    On tombe sur des pages et des pages de trucs qu’il n’existent plus et le site est aussi ergonomique que l’etait WebRankInfo avant sa refonte…

    Et j’en suis d’accord avec deux truc sur la home « Un joyeux Bazar » et « Un peu de cathédrale »

    Bref un enchevêtrement de page sur du libre et de l’opensource en foutoir pour monter plus haut….

    Je ne sais pas trop ce qui existe dans les communautés anglophone qui seraient sur le meme créneaux, mais voilà ma pensée….un gros bordel.

    Attention, je ne vais pas contre l’initiative, j’ai même dû être donateurs et rien que le fait que cela existe est louable et salutaire pour beaucoup.

    J’ai en un temps donné des framakeys et un autre de leur truc pour des écoles dont je m’occupais, il faut que framasoft existe et je contribuerai volontiers à une refonte ou autre chose dns ce but, c’est juste ce « conglomérat » d’appelations qui me gêne au plus haut point et aussi là nécessité de purger les trucs dépassés (Spip :), vieux scripts pas beaux, trucs trop vieux ou qui n’existent plus…)
    Là, ça me saoule bien souvent.

    Vive framasoft et ceux qui y contribuent. Sincèrement

  3. le savais ! ça devait arriver , cet inquiétant trust du libréralisme a fini par sortir de l’ombre pour nous étreindre tel un Kaa en nous sussurant « Aie confiance ! tu es libre !  » tout en resserant ses anneaux constricteurs.
    On aurait du se méfier quand il a présenté son candidat aux dernières élections. On est foutus maintenant avec le Président Framacron , ce Palpatine au double visage Libro-libéral :/

  4. Pfff, n’importe quoi, vous voyez vraiment le mal partout. Vous vous croyez illuminés, mais vous êtes juste une sphère complotiste de plus.

    C’est pas parce qu’une société possède tout que c’est une catastrophe hein, c’est juste un nom. Et puis, perso, je suis pas touché par framasoft, donc ça me concerne pas.


    écrit depuis mon framaphone

  5. Oldman

    Cette dictature du libre est dur à Forgoter.

    Je regarde ce monde depuis de nombreuses anné·e·s, conscient·e de mon incapacité·e à changer quoique ce soit je me contente de cette observation.

    J’ai ri, tellement, de voir ses petites portions de peuple défiler dans la rue comme si cela pouvait changer quoique ce soit.

    Et déjà, à l’époque, il y a bien longtemps de ça, je m’étais effrayé·e de la caractéristique de certaines licences libre.
    Les contagieuses !
    Comment ne pas voir dans ce choix lexical, une menace.

    Mais les sociétés #PersonnalitésMoral ( moral iels au moins ! )_ non pas défilé·e·s, iels ont choisi la voix de l’innovation, de la simplification, pour survivre, être plus utiles.
    Iels se sont protégé·e·s avec les brevets, tant qu’iels ont pus.

    Oui, #Brevet, ce terme ne doit plus parler à nos jeunes lecteurs.
    Interroger votre framimplant, il vous wiloadera l’histoire du droit d’auteur, de cette époque ou l’idée d’un individu était encore récompensé à ça juste mesure, où les sociétés savaient récompenser les arrivistes.

    Et oui, encore beaucoup de mots qui sont aujourd’hui inconnus. Vous les avez oublié·e·s, hein !

    Mais, pas moi ! Comme je vous le dis !

    Moi, j’observe depuis longtemps, je vois le monde qui change et je ne fais rien.

  6. Ulysse_21

    Merci pour ces minutes de recueillement.
    Il ne faut pas oublier d’où l’on vient. Par exemple que l’humanité date de 1989 alors que l’agriculture a été inventée vers 1945. La liberté le sera bientôt. Le plaisir de donner, je sais plus.
    Bonne framarné a tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *