Tout ça c’est la faute à Powerpoint #PJLRenseignement

Screenshot 2015-04-20 10.22.59

J’imagine.

Un collègue ingénieur quelque part dans une grande tour de verre et d’acier, il vient au bureau en cravate parce que depuis qu’il a pris du galon (il ne fait plus des choses, il les vend), il faut présenter mieux dans les salles de visioconférence.

Il a 12 minutes dans la présentation aux big boss qui devront ensuite aller voir les politiques pour leur vendre la techno maison, un truc super compliqué bourré de logiciel et qui a le vent en poupe: surveiller les télécommunications des gens. Juteux le business, on a des trucs qui marchent super bien, on le sait, on les a vendu à prix d’or à des dictatures, on peut pas mieux faire comme banc de test, ils n’ont aucun remord à utiliser toutes les fonctionnalités du bousin.

Elle est importante cette prés, si jamais le Powerpoint est bon, s’il choisit la bonne petite animation et qu’il trouve un joli clipart, ou même un chouette GIF animé pour clore le diaporama avec une pointe d’humour ça peut le faire.

Et puis il vient d’avoir une idée. Il va leur faire le coup de la boite noire. Un truc genre monolithe sobre et futuriste, y’a qu’à brancher, c’est magique. Pour ce que ça fait, y’a qu’à promettre avec de mots simples, il faut qu’ils soient convaincus que tout est maîtrisé (s’ils savaient…). De toutes façons le client n’est pas apte à comprendre le fond de la chose. Un peu comme lui quand il s’adresse à ses clients électeurs finalement, on promet des trucs grossiers, la réalité complexe est hors de portée pour eux, on s’occupe de tout, surtout ne pas approfondir.

Et puis si jamais y’en a un qui pose une question gênante, le noyer dans un vocabulaire technique, en général le client est trop fier pour dire qu’il entrave que dalle, il finit par dire « ok » en fronçant les sourcils, l’air grave.

Donc on va les trouver les truc simples. On va leur mettre un gros ordinateur au milieu, bien formaliser l’idée d’une centralisation qui se pilote d’un clic de souris, des fils vers des boites noires tout autour, un barbu derrière un ordi, là en haut à droite, une cible rouge dessus, et un gros titre qui fait pro: « Cyberdétection Terroriste ». Tiens on va leur mettre un aigle en haut à gauche et la musique de 2001 l’Odyssée de l’Espace pour le final, ça marche toujours ça.

On a pas idée des conneries qu’on peut faire passer avec un bon Powerpoint.

C’était en mars. Hier le boss voyait les ministres. J’ai croisé le boss ce matin. Il avait le sourire. Apparemment c’est au tour des attachés parlementaires de se mettre au boulot: ils ont commencé leurs Powerpoints.

 

(oui bon ok, l’illustration c’est pas un vrai powerpoint, mais je vais quand même pas installer ça sur ma machine 🙂 )

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *