Histoires d’une nation : noir c’est noir

Il me semble toujours bénéfique de regarder « nos » ignominies en face.

La domination et les profits ont toujours été les seuls moteurs, il n’y a pas de bilan positif/négatif à faire, il n’y a rien à relativiser : la France, comme tant d’autres pays, n’a fait que du mal, dans son seul intérêt. C’est l’énergie vorace des nations.

Ce que je trouve remarquable dans ce film c’est l’accumulation, la constance dans l’accusation. Il n’y a pas d’épisode heureux. Les Lumières ne sont que des leurres dans la nuit de la colonisation, de l’obscurantisme patriote, et de l’ineptie nationaliste. Leur lueur brille dans le cœur des humanistes, mais les nations n’ont pas de cœur.

Et s’il est des histoires individuelles heureuses dans cet océan de malheurs, c’est toujours dû aux conquêtes des luttes sociales qui ont permis des avancées qui leur ont profité, jamais aux dominants qui continuent de serrer l’étau de l’intérêt dit national.

Programme France Télévision, 2 premiers épisodes à voir en replay (1870-1927 / 1927-1954), reste 23 jours ce 02/10/2018 : https://www.france.tv/france-2/histoires-d-une-nation/

3 Comments

  1. bobo38

    ça a l’air de râlé à ma droite sur le web, gniark gniark
    il me faut un VPN en France… rhaaa les droits de diffusion

    S’agit-il de ton interprétation du contenu du documentaire, ou du contenu en lui-même ?

    • jcfrog

      le doc décrit la réalité, donc 100% à charge 🙂
      En gros les immigrés et les colonisés quand y’a besoin de chaire à canon ou de main d’œuvre, ok (mais en silence), sinon circulez, y’a rien à voir. A part des crimes.

  2. bobo38

    et l’autre premier de la classe qui donne des leçons d’histoire en réhabilitant Pétain… avec une posture bien paternaliste, sérieusement…

    Le personne qui en envoient cyniquement d’autres à l’abattoir, ne mérite aucun respect, et encore moins d’honneur nationaux, quelques soient leurs méthodes ou la cause qu’ils « pensent » défendre

    C’est affligeant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *