Mon humble avis sur Chouard

La toile vrombit.

Enfin un petit bout de toile qui s’intéresse à ce débat underground: Etienne Chouard propose de se mobiliser pour une nouvelle société réellement démocratique, est-ce sincère et généreux ou bien est-ce bidon, populiste et nourri de pulsions tyranniques? Etienne Chouard est-il un n-ième affreux facho manipulateur déguisé en gentil défenseur d’un peuple abusé?

Il me semble légitime de se poser la question.

Je n’ai évidemment pas de réponse définitive à cette question mais j’ai un avis.

Je ne suis pas un fan, je n’ai pas de poster de lui au dessus de mon lit. Je m’intéresse à beaucoup de propositions disruptives comme le revenu de base, le salaire à vie et la cause des causes d’Etienne Chouard, et je prétends garder un esprit pour le moins critique.

Pour avoir passé beaucoup d’heures à lire ou écouter Mr Chouard, je veux simplement dire benoîtement que je lui accorde ma confiance. Si demain on me prouve que j’ai tort, je peux changer d’avis.

En attendant, je mets de côté ses supposées amitiés obscures. Je veux m’éloigner des procès en sorcellerie et m’en tenir aux idées, aux propositions: depuis plus d’un an que je traque le bonhomme, je n’ai jamais surpris Etienne Chouard en flagrant délit de propos “déviants”. Et pourtant crois moi, je suis vigilant.

Cela te fera peut-être bondir mais je revendique d’écouter aussi mon coeur, mon ressenti profond: j’utilise la Force 🙂

Je m’en sers pour me faire une opinion: est-il du côté obscur? Au point où j’en suis, je ressens les motivations de Chouard comme étant généreuses. Je ressens de la colère parfois, jamais de haine. Je ne crois pas qu’il aspire à mettre sur la gueule des affreux, je crois qu’il veut les neutraliser, les mettre hors d’Etat de nuire. Voilà qui me correspond. Il ne s’agit pas d’égorger les « ultra riches », il s’agit de les soigner 🙂

A l’inverse un type comme Soral est pour moi du côté obscur. Ce type suinte la souffrance et la rancoeur, il veut en découdre. Ses schémas de société ne m’intéressent pas, ils sont fait de violence. C’est tout ce que je combats. De là à dire que c’est un imbécile sans intérêt, ce serait idiot. Je comprends très bien qu’on puisse s’intéresser à lui, même si personnellement je n’ai aucune envie de l’inviter pour l’apéro.

Au final c’est presque drôle de voir les accusations partisanes puisque que Chouard est accusé par la droite d’être un sale communiste et par la gauche d’être un sale facho (non je ne mets pas de lien, je ne feed pas les trolls 🙂 ). Il s’avère justement que son propos est de défendre la vraie démocratie, l’expression de tous, pas celle d’un camp.

Personnellement, tout ce que j’ai entendu converge vers un seul objectif, la réduction des inégalités sociales. Mais soit, admettons même qu’il soit de droite (pas que ce soit un crime mais ce n’est pas exactement ma crémerie), je préfère un type de droite qui se bat pour la justice sociale qu’un ami socialiste qui pense qu’il faut être réaliste et écouter ce que l’économie a à nous dicter 🙂

Ce ne sont pas les opinions personnelles de Chouard qui m’intéressent, ce sont ses analyses sur notre impuissance politique qui me percutent.

Tout ça pour dire: fouillons les propositions, débattons des idées. Le reste c’est du Gala. Si tu as des objections sur les propositions, ça m’intéresse, si tu n’aimes pas ses amis, je pourrais être d’accord avec toi mais ça n’a pas grand intérêt.

#amha

28 Comments

  1. Aka

    Je ne comprends pas tout cet attrait pour une personnalité, quand ces idées existent déjà avant lui, sans lui.

    Pas besoin de Chouard pour remettre en question et étudier les options au gouvernement représentatif. D’autres l’ont fait avant lui, et mieux.

    C’est pour ça que ceux qui n’ont pas lu toute son « oeuvre » doutent de la sincérité d’un mec qui met dans ses liens, sur son blog, des sites peu recommandables.

    • jean

      Justement, il importe peu de la personnalité, mais des idées elle-mêmes.

      « Pas besoin de Chouard, car d’autres ont fait des remarques similaires avant lui ».
      Eh bien si, car c’est par lui que je me suis réveillé démocratiquement.
      Non pas parce que c’est « le messie » biensûr, mais parce que ces efforts de communication sont parvenus jusqu’à mon youtube, par chance et par navigations diverses.
      De plus, la redondance peut être une bonne chose.

      Démocratiquement,

      Jean

  2. Une des choses dont on pourrait avoir peur dans une « démocratie » (puisque ceux là même nous font déjà tord) sont les « idiots utiles » (utiles pour eux pas pour nous) 😀

    Mais quand on aura cessé de mettre les mots à l’envers (citation de Chouard), qu’on arrêtera de nous faire croire que l’oligarchie est démocratie, je suis sûr que le nombre de ces gens dans l’erreur (ils ne sont pas à blâmer, nous sommes tous dans certaines erreurs à un moment ou un autre et il est facile d’être manipulé lorsque tant d’efforts de leur part sont mis en œuvre pour qu’on finisse par les soutenir) diminuera drastiquement.

    Toujours en partant des propos de Chouard, je pense que sa fameuse phrase Chercher la cause des causes pourrait même encore être poussée plus loin. J’ai mes idées mais je ne vais pas les développer ici.

    Enfin, j’aimerais aussi m’exprimer sur une des ces idées qui est qu’il faudrait un mouvement de masse : Je ne pense pas qu’il s’agisse de l’unique solution, perso je dirais qu’il faudrait ce mouvement de masse en plus idéalement mais ce qui serait encore plus puissant serait probablement les mouvements globaux décentralisés (un peu comme le ternet!) (ce qui revient à un mouvement de masse pratiquement incassable) (et le fait qu’il serait global serait une condition sine qua non pour espérer lutter contre ces forces monstrueuses (vu tout le fric qu’ils possèdent), rendre ce mouvement viral, comme un buzz, serait l’idéal)

    J’aime penser qu’il faut changer les mentalités, penser global, agir local, s’entraider afin de réinstaurer la confiance perdue (comme tu l’as si bien dit, la peur est le chemin de la haine et les médias, corrompus, aiment jouer avec nos sentiments), consommer plus intelligemment, etc (bah oui après tout leur pouvoir ne vient que de nous (le pouvoir est au peuple) si vous arrêter d’acheter chez une multinationale, peut-elle vous forcer à acheter? non 😀 (pour ça qu’ils dépensent autant sur les pubs, consommez!!), les exemples possibles sont multiples et nombreux et ça ne demande pas forcément d’avoir à tous s’investir à fond (suivez plutôt ceux qui n’ont pas de conflits d’intérêts, juste suivre n’a rien de compliqué mais au moins eux sont maîtres en transparence si vous voulez vérifier tous leurs agissements, motifs, etc) (ne croyez jamais sur paroles, forgez vous votre propre opinion, l’esprit critique est votre ami)

    Je conclurai que la fatalité est pour les faibles 😀 et que si tous le monde attend que les autres bougent pour bouger alors personne ne bougera jamais, mais vous êtes aussi les « autres », nous sommes influencés par les autres ? Alors, si vous qui avez compris les problèmes, si nous sommes aussi les autres, agissez, influez ! Les choses ne seront pas seules 😉

    Peace! (J’vais arrêter mon roman ici)

  3. Mag

    Ouf ! Merci beaucoup pour ce billet – et les photoshops qui vont bien 😀 Je partage humblement votre point de vue. Je n’avais pas du tout suivi ces « vrombissements de toile » qui datent de quelques mois, et les quelques lignes que j’ai lues me semblent particulièrement navrantes…

    @aka, la personnalité d’E. Chouard n’est pas la question. Les idées ne flottent pas dans l’air, les mots ne s’assemblent pas d’eux-mêmes sur les pages : on peut quand même reconnaitre le travail que représente la collecte, la synthèse et la diffusion d’informations. Cela lance des pistes pour un travail de réflexion que chacun est libre de mener (je pense ici à la controverse sur la loi de 1973).
    Pour ce qui est de la critique du gouvernement représentatif, E. Chouard n’en a jamais revendiqué la paternité – mais on peut lui reconnaitre le mérite de l’avoir actualisée et rendue audible au-delà d’un petit cercle d’initiés. Si, comme vous le dites implicitement, vous avez eu la chance de naître avec l’idée « élection = oligarchie » comme une évidence, permettez moi de vous assurer que tout le monde n’a pas eu votre chance.
    Sont-ils si nombreux, ceux qui demandent une réforme démocratique non-violente, qu’ils faillent les insulter systématiquement ?
    A part ça, bien le bonjour chez vous 🙂

  4. youpi

    et effectivement de nombreux penseurs avant lui ont critiqué le système représentatif et le pouvoir mais de façon beaucoup plus complexe et intéressante que la ressucée de Chouard. Les gens devraient lire les auteurs en question et ne pas se laisser dire ce qu’ils doivent penser et retenir de ces auteurs. E Chouard a son petit succès sur le net car il fournit du prêt à penser, désigne des grands méchants et ne retient que les idées simples d’un monde complexe ce qui a l’avantage d’exonérer ses lecteurs de toute pensée.

    • jcfrog

      recevable mais assez méprisant pour tous les gens qui peuvent s’intéresser à Chouard.
      Personnellement je me dis souvent qu’on est bien seuls nous les pauvres crédules à s’intéresser à ces questions. Si dans ces personnes on ne respecte que ceux qui ont lu autant que des « gourous médiatiques » comme Chouard ou autres Onfray pour pouvoir étayer, on se retrouve avec 12 personnes. C’est un vrai problème. Je n’ai pas la culture nécessaire pour contredire les gens qui me semblent intéressants.
      Et pourtant je maintiens.
      Je ne trouve pas ses idées simplistes et je ne me rappelle pas qu’il nie la complexité du grand bordel.

  5. Mag

    Jcfrog, il ne faut pas que la condescendance de ceux-qui-savent-déjà-tout sur la théorie politique et la complexité du monde vous blesse. Dans le meilleur des cas, ils pourront peut-être daigner partager avec les ignares leur précieuse connaissance – et je dis ça (presque) sans ironie car apprendre de gens plus savants est un vrai plaisir.
    Par contre, en plus d’être une fille simple je suis un peu exigeante et il me faut un minimum de faits pour soutenir les assertions. Typiquement, qualifier E. Chouard de nihiliste simpliste me semble relever d’une impression personnelle et non de faits. Mettre en place des ateliers d’écriture de droit constit n’est pas – à mon avis – une démarche très nihiliste 😀
    Et sinon, Youpi, n’hésitez pas à partager votre bibliographie idéale sur la démocratie : j’ai vraiment besoin de renouveller mes lectures parce qu’à part Chomsky, pecaïre, ils sont tous très morts et/ou n’ont pas de email.

  6. Je réponds tard, mais peut-être que ça sera utile aux gens qui suivent les commentaires.

    Je suis tout à fait d’accord avec le fond de ton message, ce qui importe ce sont les idées d’Etienne Chouard et non Etienne lui-même. Son travail est remarquable : sans lui (et si je me souviens bien, sans JCFrog qui a parlé de lui ici), jamais je ne me serai intéressé à la politique, à la démocratie, etc. Et je pense que beaucoup d’autres gens sont dans le même cas.

    La réflexion de Youpi est intéressante : il vaut mieux, toujours, n’accepter les idées et opinions d’autres personnes qu’en les réfléchissant, en les étudiant nous-même. Et pourtant, l’on sait que ce n’est pas nécessaire possible. Les gens comme Etienne sont nécessaires en ce qu’ils facilitent le travail des autres, en leur disant le fruit de leur étude, en leur montrant ce qui leur a paru pertinent. À chacun ensuite de soit se faire sa propre idée en étudiant, ou d’accepter l’idée telle quelle, l’essentiel étant de rester ouvert d’esprit et prêt à se remettre en question face à de bons arguments.

    Pour ce qui est de la lecture, Etienne cite souvent ses sources dans ses conférences. Quelques recommandations personnelles :
    – Propos sur les pouvoirs, d’Alain : je l’ai lu, c’est difficile à lire mais j’ai trouvé le livre fantastique. Grosse remise en question sur beaucoup de choses liées au pouvoir. http://openlibrary.org/works/OL755723W/Propos_sur_les_pouvoirs
    – Petite histoire de l’expérimentation démocratique, de Yves Sintomer : en cours de lecture, l’histoire du tirage au sort dans la société. Bouquin d’histoire, très précis, très intéressant. http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Petite_histoire_de_l_experimentation_democratique-9782707170149.html
    – Principes du gouvernement représentatif, de Bernard Manin : non lu, mais apparemment une œuvre majeure sur ce sujet. http://openlibrary.org/works/OL2452407W/Principes_du_gouvernement_repre%CC%81sentatif

  7. Pingback: Mon humble avis sur Chouard « LE MESSAGE DU PLAN C

  8. John Deuf
  9. John Deuf

    Comme précisé dans le texte, Etienne Chouard le mentionne dans son site fouillis mais néamoins s’en attribue le contenu en disant que c’est le fruit d’un long travail. pourtant en 8 ans il en est au même point qu’après avoir lu ce bouquin de 150 pages.

    Et concernant le débat, il ne débat effectivement jamais avec un vrai contradicteur. Quand j’ai lu ça, j’ai cherché et j’ai effectivement trouvé que des trucs faiblards. De plus il est le roi pour esquiver les vrais objections ou ça coince.

  10. Lannehard

    C’est incroyable l’énergie déployée par certains pour dénigrer à ce point un chercheur. Nous sommes tellement moutonniers que toute personne nous incitant à lire, étudier,réfléchir devrait être saluée pour son travail d’éducation politique. Etienne Chouard vous oblige à penser, à agir contre votre gré ? Vous vous sentez menacés par ses prises de position, par ses pensées profondes ? Il agit en eaux profondes pour un parti menaçant ? Il cherche les honneurs ? Il veut profiter des sièges dorés de la République ? Alors, un peu d’humilité s’il vous plait, lisez, apprenez, confrontez vos idées, acceptez le débat, mais de grâce ne vouez pas aux gémonies un intellectuel, que moi personnellement je qualifie, de vraie gauche.

  11. Chouchou

    Bonjour
    Je ne suis pas chouardolatre pour deux sous, mais renvoyer vers une sous-merde comme le site « Enquête et débat » pour dresser une critique pertinente du bonhomme (cf post John Deuf du 14 mars 2013 13h25), c’est juste le signe que la pensée internet est surtout une défaite de la pensée.
    Je le regrette mais je le constate un peu plus chaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *