Le revenu de base est-il un piège à con?

Bonne question :

L’avis de Lepage :

Mon avis? Je n’en sais rien.

Je me pose beaucoup de questions.

J’adore Franck Lepage, j’écoute beaucoup Friot (Salaire à vie), j’entends nombre de leurs arguments, souvent j’acquiesce. En gros la question posée est le Revenu de base est-il la « roue de secours du capitalisme »? Le grand capital inquiet de l’incapacité des masses à consommer le produit de son productivisme suicidaire veut-il faire subventionner le gavage par l’Etat? Certainement.

Mais première chose à rappeler, de quel Revenu de base parle-t-on?

Oui les plus libéraux rêvent d’un revenu de base qui finisse de pulvériser l’Etat en « simplifiant » la protection sociale. Il existe à l’opposé un Revenu de base de gauche qui vise l’émancipation de l’individu, pas son aliénation finale. Les schémas de société proposés sont diamétralement opposés.

Ce dont je suis convaincu c’est que la situation est très grave et qu’un changement radical est nécessaire. Je pense que la seule solution est fraternelle. Le « réalisme »économique est pour moi une religion. Je suis athée.

Les voies explorées du revenu de base de gauche et du salaire à vie sont toutes deux fondamentalement révolutionnaires en ce sens qu’elles percutent de plein fouet la « valeur travail ». Il me semble qu’il est important de travailler justement, d’échanger, que rien n’est évident et que le plus beau cadeau qu’on puisse se faire est de ne pas perdre des yeux que beaucoup d’éducation reste à faire, que le changement est la chose la plus difficile à obtenir d’une société, et surtout que ces deux propositions disruptives sont sœurs. C’est pour cela que j’ai particulièrement apprécié d’entendre Baptiste Mylondo et Bernard Friot débattre sans concession mais affirmant haut et fort tous les deux que nos objectifs sont communs (à voir ci dessous).

Cher Franck, ne nous traitons pas de cons, travaillons 🙂

9 Comments

  1. Pour moi, le salaire à vie ne percute justement pas la « valeur travail » alors que c’est le fondement du revenu de base de dissocier revenu et travail. C’est pour moi la distinction essentielle.

    Je n’adhère pas au salaire à vie de Friot, justement parce qu’il nous maintient dans une société productiviste, et aussi parce que ramener les gens à leur compétence pro est plus que réducteur.

    Oui, il se pourrait que certains voient dans le revenu de base une aubaine, mais s’il est adopté, il sera alors temps de lui donner la couleur souhaitée.

    #laBizh

    • greg

      Une société qui ne reconnaît pas le travail est une société mortifère qui permet toutes les exploitations (Faire disparaître les mots nous empêche de les penser, d’y être critique). Le projet d’Uber par exemple c’est de ne plus parler de ‘travail’, pourtant les gens travail et sont plus exploités qu’ailleurs. On ne peut pas faire société sans travail, sans les échanges nécessaire, sans la création de chacun utile au bien commun. Les efforts du capitalisme ont été sans cesse de dévaloriser le travail, ne nous désignant que comme être de besoin, ayant droit à un pouvoir d’achat. Ceci afin que l’on produise pour lui toutes les cochonneries dangereuses pour le bien commun. Sortir du capitalisme, c’est reconnaître au contraire que nous sommes avant tout des êtres de production, de création; Que nous ne voulons plus produire pour lui des marchandises inutiles et dangereuses, mais que nous voulons produire de la santé, de la culture, de l’éducation, de l’habitat … et que nous savons bien mieux le faire sans lui. (exemple pour la production de santé grâce à la Sécu). Perso je ne veut plus être mépriser, en étant désigné comme être besoin, mais qu’on reconnaisse ma valeur productive, libéré de l’emploi et du capitalisme. Afin de produire enfin des choses belles et bonnes pour tous. Ceci sera impossible si on se laisse enfermer dans ‘j’ai droit à un revenu parce que j’existe’ => négation de mon utilité social. Préférons de loin « j’ai un droit politique inaliénable à un salaire, qui me permet de travailler, enfin libéré du marché du travail, du crédit et des propriétaires lucratifs ».

  2. Nepski

    Ah bin une amie m’a envoyé cette vidéo, hier, en me demandant ce que j’en pensais. du coup je lui ai répondu ça:

     »
    le gars présente qu’un coté de la pièce… pas etonnant quand on est convaincu que c’est mal alors on prend que les mauvais coté…

    1> « le medef et tout les parti de droite le veulent depuis longtemps ». mouai ok. mais pas que! je sais pas si ce monsieur est déja allé a une réunion du mouvement du RDB (revenu de base) mais c’est très loin d’etre que des gars de droite avec leur polos sur les épaules. la dernière fois que je suis allé a ce genre de rassemblement c’était dans un café anar… Aussi un RDB c’est un outil mais il faut le voir dans un ensemble de mesure. donc juste dire « ça vien de la droite » pour dire que c’est mal c’est un piège a con.

    2> ça permet de baisser les salaires. peut etre… on sait pas vraiment. En soit le « t’as déja un RDB donc on va juste te donner le minimum légal et puis tu a ferme » il va dans les deux sens en fait. un gars qui fait un travail a la con il pourra très bien allé voir son boss et lui dire « j’ai déja un RDB donc je pourrais partir et prendre le temps de trouver un meilleur taf, ou alors tu améliore ma condition (salaire, CE, avantages) ». Donc cet argument peut etre vrai mais il peut tout a fait etre faut. vu que les gens peuvent vivre a minima avec ce RDB il peuvent donc prendre le risque de dire FUCK a leur employeur qui leur propose pas un cadre assez bien pour eux.

    3> ça exonère les entreprises de payer les charges social, des bons salaires, ect. Comme je te disais au début il faut le voir dans un ensemble. chaque proposition du RDB est différente: dans son financement, dans la sommes proposé, dans la mise en place du RDB (impot négatif, forme de versement, ect) mais aussi et surtout sur les mesures que le RDB va engendrer. Pour un meme RDB, si le gouvernement qui veut le mettre en place te dit que « grace » au RDB on pourra se passer de sécu ou de chomage alors il y a de forte chance que ce RDB soit une baise plutot que le contraire. Par contre si on te dit que grace au RDB on pourra redistribuer plus facilement de travail, passer au mi-temps, avoir un nouvelle aproche de l’emploi et du travail, de la formation, ect. alors la le RDB est bénéfique. c’est la qu’on voit que le RDB est un outil et que ça dépend comment on l’utilise. comme un marteau: si je tape sur la tete de mon voisin avec c’est pas cool! c’est pas pour ça que le marteau est l’oeuvre de satan…

    4> « Le revenu de base ça sert a mettre fin a l’extreme pauvreté mais pas a l’inégalité » bin oui… c’es le but en soit. donner un minimum a chacun pour vivre quoi qu’il lui arrive et pas avoir la peur de se retrouver dans la rue. ça donne aussi une égalité dans les possibilités de départ mais chacun reste libre de faire ce qu’il veut. non ce n’est pas un outil communiste ou tout est mis en commun et ou l’état gère tout pour que tout le monde ai ce qu’il veut… ce n’est pas le but du revenu de base. c’est un outil qui laisse la liberté a chacun de décider ce qu’il veut faire… je préfère ça perso.

    5> « ou alors il faut le mettre a 2000 » WTF! WAT ZE FOK! bin alors la je dit ok mais alors la vraiment comment on le finance? parce que à 450 c’est très simple il suffit de regrouper les aides existantes (sauf chomage, handicap, sécu. cf LIBER). 700/800 ce qui est pour moi le montant parfait (au moins pour commencer et voir comment la société réagis) car on peut se loger, manger et s’habiller avec. c’est sur que c’est ricrac si on compte que la dessus mais le RDB c’est une revenu DE BASE. donc qui a pour but d’etre un filet de sécurité.

    6> « 700/800 on peut pas prendre un appartement, je peux rien faire » euuuuuh si en fait. alors oui tu peux plus vivre sur paris ou dans l’hyper centre de certaine ville. ET c’est temps mieux! chacun pourra aller vivre décemment ou il souhaite et on vera les gens revenir dans les petites villes, et non pas s’entasser dans les grande metropole pour aller mendier un boulot de caissière parce que ailleur bin y’a plus grand chose… un appart à marseille dans le centre c’est disons 500 balles en moyenne ça laisse 200/300 euros par mois pour vivre avec un toit… ça va non? et puis personne n’a dit qu’avec un RDB fallait arréter d’avoir un emploi pour avoir une meilleure situation. parce que sans RDB bin iil faut toujours travailler pour avoir ça. et t’as encore moins le choix….

    donc je comprends ce qu’il dit, c’est vrai qu’il a ces risques la mais il prend des risque comme une vérité, une fatalité… au contraire, c’est en ayant ces risques en tete qu’il faut choisir le bon groupe pour mettre en place le RDB, les bonnes politiques qui vont les accompagner! pas juste refuser de faire évoluer l’état social parce qu’il y a un risque que quelqu’un utilise mal l’outil…
    Aujourd’hui l’aide social existante est largement critiquable aussi. et le RDB résout aussi quelques problèmes dans ces possibles critiques…
     »

    j’aurais pu continuer sur les problèmes du système social actuel, que peut résoudre le revenu de base mais la n’étais pas la question.

    J’aurais bien voulu le poster sous la vidéo mais ça avait l’air un peu trop long… et puis un pavé sur FB c’est pas toujours utile.

    • Amaterasu

      1. C’est de droite parce que ça n’est pas une alternative au capitalisme. C’est un arrangement à l’intérieur du capitalisme, donc c’est de droite. Que tu aies rencontré des personnes soit-disant de « gauche » un peu perturbées ou désorientées par ce revenu de base, n’en fait pas pour autant une mesure de « gauche ».

      2. Ça permet de baisser les salaires et on le sait très bien. Quand tu postules pour un travail, ce n’est pas le salarié qui fixe son salaire, c’est le patron. On retombe sur la même arnaque du « travailler plus pour gagner plus », hein… comme si c’était le salarié qui décidait de son nombre d’heures par semaine.

      3. « Chaque proposition du revenu de base est différente » blablabla… Mais celle qui prévaut sera celle mise en place, c’est-à-dire celle qui sied à la classe dirigeante actuelle. Je ne me rappelle pas que les salariés fasse partie de la classe dirigeante, ou alors on ne vit pas dans le même pays. Bref, si le revenu de base est adopté, on aura un revenu de base conforme au desiderata du grand patronat.

      4. L’égalité de départ… voilà une bonne idée de droite. On nait tous libres et égaux ! … C’est après que ça se complique. Comme si les accidents de la vie ou les injustices ne se résumaient qu’à la ligne de départ. Les inégalités ont toujours été les marqueurs d’une société malade.
      How economic inequality harms societies: https://www.ted.com/talks/richard_wilkinson

      5. Pour vivre dignement 2000€ c’est le minimum, surtout si comme tu le dis on prends des mesures de droites pour le financer : suppression de toutes les aides existantes. 700/800€ c’est en-dessous du seuil de pauvreté actuel, et si tu supprimes toutes les aides, là on bascule directement dans l’extrême pauvreté. Pour un revenu dit de « base »… ouch faut pas avoir peur des contradictions.

      6. « ça laisse 200/300 euros par mois pour vivre avec un toit… ça va non? » LOL. J’espère pour toi que tu n’as pas d’enfants et que tu ne seras jamais malade de toute ta vie. En même temps tu me diras, on a chacun eu la même ligne de départ. 😀

      • Zinkou

        « ça laisse 200/300 euros par mois pour vivre avec un toit… ça va non? » LOL. J’espère pour toi que tu n’as pas d’enfants et que tu ne seras jamais malade de toute ta vie. En même temps tu me diras, on a chacun eu la même ligne de départ.

        Beaucoup de proposition sur le RB disent qu’il est pour tous sans condition. Pour tous donc pour ta femme et pour tes enfants. Et du coup comme c’est les petites surfaces qui sont plus cher, ça devrait avantager les familles et les co-locations 😉

    • Stan

      Quelle mauvaise foi ce type !!! Jamais le MEDEF n’a proposé l’instauration d’un RDB, et tous les partis de droites ne sont pas en faveur loin de là ! Franchement, si le RDB était une arnaque néolibérale, ça ferait longtemps qu’ils l’auraient déjà mis en place lol.

  3. Quelqu'un

    « Oui les plus libéraux rêvent d’un revenu de base qui finisse de pulvériser l’Etat en « simplifiant » la protection sociale. »
    => Au contraire, les « vrais » libéraux ne veulent pas de ce RdB car il représente exactement ce qu’ils combattent : un État providence s’occupant de fonctions non-régaliennes.

  4. Tout d’abord : non, le travail n’est pas une valeur !
    http://gauchiste.fr/post/2016/08/20/La-valeur-travail
    Pour le RdB, c’est surtout le montant qui en fait un projet de droite ou de gauche :
    http://gauchiste.fr/post/2016/06/03/Le-revenu-de-base-%3A-%C3%A0-quel-prix
    Vivre avec 200€ par mois, c’est vraiment pas facile. Tout le monde n’y arrive pas. Moi, j’ai 300€ après loyer, je me chauffe pas, je mange 1 fois par jour et ça passe en ne sortant pas.
    Il ne faut pas que ce RdB remplace la sécu. Mais surout, ce RdB est indissociable d’un RMA (Revenu Maximum Acceptable).
    Je pense que 900€ devrait être un bon compromis pour « avoir le choix » de bosser ou non. Et ne surtout pas descendre en-dessous de 800-850€.

  5. Pingback: sweetux’Autonews #2 | SWEETUX.ORG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *