Je vais voter pour un Président de la République, et c’est lamentable.

Un petit point sur là où j’en suis, sachant que ça peut changer 🙂

Ce que je pense

La situation est apocalyptique sur tous les fronts : inégalités, guerres, environnement, des scientifiques en sont à calculer la probabilité que l’humanité survivra à ce siècle. Il nous faut réagir de façon massive et radicale, mais nous sommes ultra minoritaires à être prêt au changement. C’est insupportablement trop long et ingrat, mais je reste pour l’option du combat pacifique et de l’éducation populaire plutôt que celle des fusils. Ça ne m’intéresse pas d’imposer un nouvel ordre qui n’aurait pas la légitimité de la décision populaire. J’ai bien conscience de mes infimes probabilités de succès, notamment parce qu’il nous faudra beaucoup de temps et qu’on n’en a plus, mais on a connu pire.

Ce que je vise

exemplepub_mJe ne crois qu’à une solution, révolutionnaire : la démocratie. « Mon ennemi c’est la représentation ». Elle porte en elle toutes les opportunités de corruption et d’immobilisme. Il faut que les décisions politiques soient prises en assemblées citoyennes tirées au sort. Il y a un assez large consensus pour dénoncer les lobbies, voter pour leurs interlocuteurs n’a aucun sens. Pas de « tous pourris » ici, mais « trop de pourris ou de soumis » oui. Et puis ça n’a rien de personnel, c’est systémique. Voir vidéo plus bas.

Guerre, nucléaire, OGM, valeur SMIC, 35h, … toutes ces questions concernent plus les citoyens que ceux qui prennent les décisions à ces sujets. Quant à voter pour un Président d’une République si archaïque et verticale est tout ce contre quoi je me bats : nous n’avons pas besoin de chef. L’intelligence collective est tellement plus experte. Il faut convaincre les citoyens qu’ils ne sont pas forcément plus incompétents que David Douillet ou Nadine Morano pour décider de notre avenir.

Ce que je vais faire

Je vais voter pour un Président de la République. Et c’est lamentable. Je vais continuer jour après jour à défendre mes idées, essayer d’écouter celles des autres, m’engager. Ce n’est pas dans 6 mois qu’on aura de quoi mettre le système par terre pour le reconstruire ensemble ( même si je reste vigilent et ouvert à toute opportunité 🙂 ), je doute que mon abstention serve à quelque chose. Je ne crois pas qu’on évitera 2017, on fera tout pour éviter 2022. J’irai donc remplir mon « devoir de citoyen » auquel je ne crois pas pour simplement essayer de freiner les plus réactionnaires, cela en respectant les abstentionnistes, les votes blancs, les votants. J’irai probablement voter pour un programme avec des idées les moins éloignées des miennes tout en affirmant que voter pour un chef ce n’est pas la démocratie.

Si tu m’as compris, je suis pour la promotion de la Démocratie avant celle de mes opinions, aussi tranchées soient-elles. En ce sens je ferai également la promotion du mouvement MaVoix pour les législatives, seule initiative disruptive à ma connaissance qui me semble vouloir nous éloigner de la soumission dans laquelle on se complaît.

Ne rien lâcher, s’engager au quotidien, travailler à la promotion de ce en quoi je crois, refaire le monde tous le jours sans se soucier de ceux qui raillent les utopies, ne pas sombrer dans la dépression, en essayant de ne jamais oublier qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner.

Un autre truc : écrire les rares jours où on y croit et se taire tous les autres 🙂

PS : à propos de la décision politique, une petite vidéo qui illustre bien que nos votes ne servent pas à grand chose

source image

16 Comments

  1. Dodutils

    « je doute que mon abstention serve à quelque chose » il ne faut pas s’abstenir mais au minimum voter blanc (surtout que maintenant le comptage est clairement affiché même s’il n’a aucune influence sur le résultat final) pour montrer son désaccord avec ce qui est proposé comme choix, car sinon comment faire la part des choses entre ceux qui ne votent pas parce qu’ils en ont rien à faire et ceux qui veulent voter mais ne trouvent pas chaussure à leur pied ?

    Et pareil pour les indécis, plutôt que de voter pour un candidat par dépit votez blanc, ne vous contentez pas d’un choix approximatif, défendez vos opinions à travers du vote blanc.

    Le problème majeur de ce manque de choix dans toute cette candidature co-sanguine est qu’ils sont tous sortis du même moule (ou qu’il s’y sont adapté) car pour monter aussi haut il a bien fallu se mettre au pas, entrer dans le jeu du copinage, des magouilles, des petits services rendus… et comme ces candidats sont des professionnels de la politique, la politique c’est leur vie, leur gagne pain, ils sont donc là par intérêt (le leur, pas le nôtre) car sans politique ils ne sont rien (mais comme ils ont de bon « copains » ils trouveront toujours un poste ailleurs).

    Donc à ceux qui voudraient s’abstenir je dis « votez blanc, mais votez ! » voilà mon slogan.

    • jcfrog

      pour moi l’important c’est ce qu’on défend. Si je vote blanc c’est pour dire quoi? Que je rejette tout et que tous les candidats se valent? Ce n’est pas vrai. Jadot ou Mélenchon m’intéressent. Mais c’est l’institution qui ne me va pas. La concentration absolue du pouvoir. Bon au 2eme tour si on a du Fillon/Le Pen par exemple, ça va être plus compliqué 🙂

      • Ah oui… ça sera clairement plus compliqué… 🙁
        Pour ça que mon rêve du moment est : participation massive au 1er tour (avec le nombre de candidats, on devrait tous trouver chacun au moins 1 proposition qui ne nous déplait pas trop). Et quand je dis massive, je pense 80/85% de participation (avec les votes blancs sur le candidat du parti blanc).
        Dans un tel cas, je doute fort qu’un duel PS/LR – LR/FN ou FN/PS puisse avoir lieu. Et si jamais il avait lieu, et bien, là, oui, je pense qu’une abstention MASSIVE (genre 80% d’abstention) permettrait de totalement discréditer l’idée du chef unique.
        Ensuite, hop, on travaille sur les législatives (avec MaVoix 🙂 )

  2. Et le Parti Pirate pour les Législatives ? Il y a surement des convergences possibles (je ne connais pas le collectif mavoix) 🙂
    Initiative intéressante aussi du coté de laprimaire.org ou Charlotte Marchandise est proche de toutes ces idées. A voir si ça donne quelque chose (et y a 500 signatures a gagner aussi).
    Mais bon, je te rejoins, c’est compliqué la présidentielle quand nos convictions ne vont pas dans le sens de la démocratie en place… Je ne sais pas encore de mon coté si je vais voter, les représentants politiques censés se présenter me donnent envie de pleurer…

  3. echarp

    Le vote est aristocratique, le tirage au sort démocratique.

    On peut voter pour un maire, un ambassadeur ou un responsable militaire, mais pour nos délégués politiques, quoi de mieux que des citoyens ordinaires?

  4. Il faut absolument qu’on arrive à faire entendre ce point de vue, ce qui ne nous empêchera pas de voter, ou de ne pas voter selon les convictions de chacun. L’important c’est de ne pas croire que voter pour untel, ou ne pas voter, va changer quoi que ce soit.

    Donc, je vais monter une asso pour lancer ce financement participatif destiné à diffuser l’idée à grande échelle (merci de refaire le lien dans ton article). J’ai jamais monté d’asso, j’ai jamais lancé de financement participatif, je suis pas du tout qualifié pour ça et j’ai bien d’autres choses à faire, mais visiblement, personne ne prend les choses en main, alors je vais le faire, et on verra bien. Advienne que tous pourris.

  5. lipli

    La petite guéguerre entre vote blanc nul ou abstention, va dans me sens du système.
    Pour ma part j’ai pris la desicion il y a quelque années de voté uniquement pour des idées, une idée par vote.
    Je remet en cause ma décision a chaque vote, et je pense que ça ne changera pas dans 5 mois.
    Mais j’attend de me faire surprendre.
    Dans tout les cas, pour moi, plus de vote contre, de vote de barrage, ou de vote de dépit.
    Pas plus que de vote blanc ou nul.
    Cette année je pense me rendre au bureau de vote pour m’abstenir publiquement.

  6. Ghis

    Excellent article 🙂
    Il y a aussi http://laprimaire.org/ citoyenne qui présente pas mal d’innovations :
    1)Elle ne défend pas d’idées, de programme mais est juste un outil permettant aux citoyens d’avoir plus de chances de hacker le système politique actuel en passant par celui-ci : une sorte de fusée de lancement pour candidats, et une fois eux prêts, ils n’ont plus rien à voir avec la primaire.org, et doivent créer leurs propres partis.
    2) 1er tour : On ne vote pas pour 1 candidat parmi X, mais parmi 5 candidats titrés au hasard parmi ceux ayant obtenus 500 plébiscites (il y en avait 16 cette fois-ci), et on note les 5 candidats qui n’ont été attribués au hasard donc (blockchain inside), entre O et 5.
    3) 2ème tour : parmi les 5 finalistes, idem on vote de 0 à 5 chacun des candidats.
    4) le finaliste est accompagné, laprimaire.org devient un parti pour permettre de récolter des fonds pour aider le candidat à se lancer (obligation légale pour récolter des fonds).
    5) le candidat est aidé pour créer son parti, laprimaire.org parti politique est dissout, le candidat se débrouille tout seul.
    puis pour une prochaine élection, rebelote la primaire est recrée.
    Il doit y avoir pas mal d’inexactitudes et approximations dans ce résumé, mais dans l’idée ça doit être à peu près ça.
    On notera qu’au moins une des 5 candidats qualifiés pour le 2eme tour a un super programme vis à vis du libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *