« J’ai pas voté »: documentaire pour la Démocratie

Une des choses que j’aurai apprises grâce à Internet c’est que l’élection ce n’est pas la Démocratie. Ca m’a heurté la première fois que j’ai entendu ça comme ça te heurte peut-être aujourd’hui de le lire ici. J’ai mis un peu de temps à l’admettre parce qu’on nous l’a gravé depuis toujours dans le cortex. Pourtant la démonstration ci-dessous me semble assez imparable.

Je t’invite chaleureusement à regarder ce documentaire très bien réalisé, très clair et qui nous montre comme nous nous sommes trompés 🙂

Via Laurent

election cahuzac

25 Comments

  1. Tchesssss

    46 mntes, je regarderais la vidéo plus tard, mais simplement en réponse, oui c’est évident, si l’on veut bien réfléchir un minimum, l’élection par vote des élites est seulement une illusion de démocratie savamment légiférer pour que le peuple se sente « libre et décideur ». Difficile pour les abstentionnistes dont je suis, de subir les foudres des votants et d’expliquer que voter c’est utopiste… Merci pour ce p’tit papier 🙂

  2. Dugomo

    20 ans que je n’ai pas voté, ça ne sert plus à rien en France.
    Le seul système valable, pour moi, c’est la Suisse : la votation qui permet de prendre l’avis du peuple, les citoyens armés pouvant défendre leurs droits, et tout en tas d’autres dispositifs démocratiques. Et bien entendu, un pays qui n’est pas dans cette Union Européenne à la con.

  3. Mourioche

    On dit souvent que « ceux qui n’ont pas voté n’ont ensuite rien à dire ».
    Mais le système fait que ceux qui ont voté ont signés un chèque en blanc, en général à quelqu’un qui oubliera ses promesses dès que ca l’arrangera.
    De ce fait, ce sont plutôt « ceux qui ont votés » qui n’ont rien à dire parce qu’ils ont participé à la mascarade, et ont abandonnés leur pouvoir.
    Je pense donc que les seuls à avoir une légitimité pour exprimer un mécontentement, ce sont ceux qui ne participent pas aux votes.

    Sinon pour l’influence des media sur les votes, et sur le téléguidage des moutons… oui, j’en ai conscience depuis bien longtemps.. donc non, cet article ne me m’as pas heurté.. il m’a au contraire réconforté parce que je vois que certains consciences s’éveillent (mais que c’est long !.. ca parait interminable)

    Pour une démocratie il faut le droit de vote. Ce droit est une condition nécessaire mais non suffisante. Il faut aussi une population éduquée, capable de critique et d’indépendance d’esprit.
    Cette condition n’est actuellement pas remplie.

  4. J’ai regardé. Intéressant, effectivement…

    Mais.

    Les intervenants au cours de la dernière séquence, consacrée à une réunion d’information sur un éventuel nouveau système de santé (suivi de propositions censées émaner de citoyens tirés au sort) est organisé par l’institut Montaigne, dont le président est Claude Bébéar …

    http://www.institutmontaigne.org/fr/institut

    Une des intervenantes lors de cette formation fait partie du think tank Res Publica, dont tous les membres ou presque sont des politiques :

    http://www.fondation-res-publica.org/Conseil-scientifique-de-la-Fondation-de-Recherche-Res-Publica_a10.html

    De quoi relativiser la teneur de ce documentaire.

    Quant à la démocratie athénienne, rappelons quand même que ni les esclaves ni les femmes n’étaient concernées…

    • jcfrog

      oui mais le modèle est vanté pour la façon dont il impliquait les membres de la démocratie en question.
      Le fait qu’il n’y ait pas les femmes et que ce soit une société esclavagiste tient plus à son époque.
      Et surtout personne défendant aujourd’hui une démocratie de ce type le fait dans l’espoir de rétablir l’esclavage ou d’exclure les femmes 😉

      • Manu

        Effectivement, le fait que les femmes et les esclaves n’étaient pas inclus dans le processus démocratique n’enlève rien aux qualités des mécaniques du système qu’ils avaient mis en place …
        Les femmes n’ont eu en France le droit de voter que très récemment …

  5. BoB

    Je voterai quand les mandats seront impératifs, que les postes électifs seront assortis d’une obligation d’objectifs et d’une procédure de renvois, quand nos élus comprendront qu’ils nous représentent et PAS qu’ils ne nous dirigent !

  6. noups

    Dommage, le sujet mérite toute l’attention et la réflexion possible, mais à environ 7 minutes, j’ai entendu ces deux choses :

    « des partis protestataires, qui certes sont clairement porteurs d’une alternative, mais viennent de traditions politiques qui sont quand même très ambiguës vis-à-vis de la démocratie, la démocratie libérale. »

    « Les gens, probablement, en votant pour les extrêmes, ils se disent « j’adhère pas forcément à leurs idées, mais avec eux je suis sûr que la politique sera faite différemment. » »

    Et là ce fut trop pour moi. Décrire en bloc de manière uniforme d’un côté les idéaux de liberté et de partage des différents courants anticapitalistes et de l’autre les valeurs de l’ordre moral et des intérêts des puissances corporatistes défendus par les extrêmes droites, c’est une pratique a-politique courante de gens qui ont intérêt à ce que le peuple reste dans la modération, le droit chemin, bref l’ordre établi… En tout cas ça n’a rien à faire dans un documentaire qui se donne de tels objectifs argumentaires.

    De manière générale, il est facile de constater à quel point l’emploi de l’expression « les extrêmes » ramène le débat à de la sociologie de comptoir, dépolitisée et démobilisante. Alors qu’il y a tellement de choses à dire, en plus, à ce moment-là de la vidéo, sur l’enfermement dans l’opposition droite / gauche et le souhaitable dépassement de cette opposition…

    Je ne sais pas trop si toi ça t’a au moins fait tiquer aussi, ou bien si au contraire c’est ta vision des choses ?

    • jcfrog

      c’est un documentaire, l’idée n’est pas d’être à 100% d’accord avec tous les intervenants.
      S’agissant des « extrêmes » je pense que je ne suis pas suspect d’adhérer au « Lepen/Mélenchon, même combat »: http://jcfrog.com/blog/petit-kit-de-destruction-de-la-gauche/

      Maintenant le fond de ce documentaire est pour la démocratie. Je n’attends pas des démocrates qu’ils soient de gauche ou de droite, j’attends qu’ils soient démocrates.

      C’est ce qui nous pose d’ailleurs bcp de problèmes dans les débats puisque les fachos usent de la même rengaine, arguant du manque de démocratie, du manque de représentation de leur mouvement, ce qui est vrai, et ce qui aide certains à nous mettre dans le même panier. Et ça marche.

      • noups

        Yep, tu es en effet peu suspect d’être dépolitisé et démobilisant :p Mais je voulais juste te provoquer un peu sur ce passage parce que personnellement c’est un genre de petite phrase balancée sur le ton de l’évidence que je supporte de moins en moins et qui m’aurait clairement empêché de diffuser la vidéo, donc j’ai été surpris de trouver ça sur ton blog quoi.

        Et par ailleurs moi non plus je demande pas aux intervenants d’un doc sur la démocratie d’être de gauche ou de droite (d’autant plus qu’encore une fois je pense qu’il va falloir un jour se mettre à reconnaître que les idées ne se rangent pas sur un segment de droite, je pense que ça aiderait à réfléchir), juste d’avoir une analyse politico-sociale solide et intéressante, et de pas ressortir simplement du « lézextrêm héritent de courants historiques pas très démocratiques *gros clin d’œil* », pour ça y a le beau-frère Léon… ^^

  7. AzrieL

    Un type a dit un jour (en substance) « il faudrait être fou pour donner le pouvoir à ceux qui le veulent »

    Quelle bande de tarés on fait… à se complaire dans notre si belle « démocratie » ou le dernier acte démocratique à été conclu par un joyeux « ok le peuple, maintenant ferme ta gueule »

    Merci pour cet article la grenouille, je t’aime de plus en plus à chaque article.

    Des bisous

  8. Pingback: Pour la démocratie... - Korben

  9. Pingback: Pour la démocratie... - KorbenKorben (Korben version mobile)

  10. zoz

    Bonjour,

    Merci pour ce documentaire. J’aime beaucoup l’idée du tirage au sort qui aurait mérité un peu plus d’attention selon moi, mais bon « les goûts et les couleurs.. » 🙂

    Existe-t-il des sous-titres en anglais sur ce documentaire? J’aimerai bien le montrer à quelques amis anglophones.

    Merci!

  11. Pingback: Anonyme

  12. Bonjour à tous, pour ceux que cela intéresse, je viens de lancer une initiative citoyenne, la Fondation Mondiale pour la Cyberdémocratie, 1 internaute, 1 vote. Cela soulève de nombreux problèmes mais je suis sur que l’on trouvera une solution collectivement. L’idée est de proposer des solutions Open Source citoyennes aux collectivités locales, aux gouvernements… pour améliorer la relationEtat-citoyen et surtout mettre en place une solution de vote (via mobile…) pour instaurer une démocratie directe. Geeks, Hackers, nerds …vous êtes les bienvenus 😉 « Ceux qui savent » ont une responsabilité citoyenne pour apporter des solutions aux différentes crises que nous traversons. entrez juste votre email sur http://cyberdemocratie.org ou contactez-moi directement via @cyberien

    • brazz

      Et qu’est ce qui garanti que ta communauté représente bien la totalité de la population et de ses intérêts ?
      Tu est simplement en train d’inventer un regroupement de ceux qui partagent tes idées et tes méthodes.
      En français, ça s’appelle un parti !

      • Tu peux l’appeler un Parti. Cela dépend de la définition que l’on donne à ce mot.
        C’est une association de fait qui est ouverte à tous les internautes, transparente, neutre, sans discrimination dont l’objectif est de regrouper la totalité de la population qui dispose d’un accès à internet. La mission principale est d’utiliser Internet et les nouvelles technologies pour servir les intérêts du plus grand nombre et non pas des intérêts prives. Il s’agit d’une plateforme citoyenne ou chacun disposera d’une voix, ou l’on définira ensemble de nouvelles règles d’exercice du pouvoir, ou l’on co-élaborera de nouvelles lois en prenant en compte les changements technologiques actuels et à venir de notre société. L’objectif n’est pas de soutenir un homme ou un groupe d’intérêts privés mais des idées. Les acteurs de l’Internet ont une responsabilité. La cyberdémocratie est une alternative qui dépasse la notion de parti au sens traditionnel du terme. Il s’agit de démocratiser la démocratie, d’ouvrir les institutions, de contrôler ceux qui nous gouvernent dans un souci de transparence. Il ne s’agit pas d’établir une doctrine ou de briguer des mandats politiques mais d’utiliser les outils technologiques à notre disposition pour exercer un contre-pouvoir et d’oeuvrer pour que les élus politiques servent enfin l’intérêt collectif.

  13. DD Ra

    En fait on est en démocratie. Le problème c’est que démocratie n’égale pas perfection, mais c’est juste la possibilité pour chacun de pouvoir faire valoir son point de vue.
    La plupart des gens protestent surtout parce que LEUR point de vue n’est pas écouté, et le fait qu’il soit minoritaire ou pas, applicable ou pas leur chaud peu, c’est la faute à (choisir ou cumuler ou inventer à souhait) :
    – un complot ou des complots,
    – au fait qu’ « on est pas en démocratie »,
    – que nos élus sont tous des vendus,
    – au déclin intellectuel des nouvelles générations…
    La vérité c’est que les gens ne veulent pas ou ne savent pas s’allier pour faire avancer leur idée, encore faudrait-il qu’ils acceptent de travailler la dessus, et de s’allier dans des buts précis, en faisant des compromis.
    L’engament politique pour des idées est extrêmement bas, on s’engage par intérêt ou pour protester, mais pas plus.
    Mais au final, gavés de consommation, ivres d’encore plus d’objets inutiles, nos cris désordonnés de protestation créent les remous qui poussent au pouvoir l’un ou l’autre des groupements d’intérêts commun qui se sont constitués parmi ceux qui se sont accaparé les leviers économiques et politiques (ces derniers conditionnés quand même par nos votes, mais trop nombreux et trop peu éclairés).
    Bref, on est en démocratie, le rêve de biens des gens dans le monde et le fruit des luttes de nos aînés, à nous d’utiliser cette démocratie pour faire que le monde de demain soit plus proche de ce que nous voulons.

    • Tchesssss

      Je me permets, non, nous ne sommes pas en démocratie, nous sommes en oligarchie.

      On ne va pas la refaire, démos => peuple, cratie => pouvoir. Ce que nous avons c’est la possibilité d’élire l’élite de notre choix.
      Les élites élues, sensées représenter et agir pour l’ensemble du peuple, nous le savons tous, se conduisent comme des people, nous méprisent et agissent au bénéfice d’intérêts financiers sans être pour autant inquiétées. Ça, c’est de l’oligarchie, pas de la démocratie.

  14. brazz

    Ne voir la démocratie que sous l’angle des élections, puis de la possibilité de fonctionner plus ou moins informellement en commissions, en assemblées générales, etc c’est un leurre total d’abord et ensuite et surtout une façon de mettre au pouvoir de vraies dictatures:
    leurre total parce que l’on présente toujours bien sur les choses sous l’angle flatteur, alors que tout le monde qui a été simplement dans une association, même de boulistes, sait bien que très rapidement, les gens se désintéressent du fonctionnement au fil de l’eau (il n’y a que les « événements » qui mobilisent, or ils arrivent au mieux dans 1% des cas, le reste c’est du quotidien chiant.
    Or, justement, le pouvoir c’est dans la durée, la maîtrise du quotidien chiant dont la plupart se fichent et ensuite sont ignorants donc en état d’infériorité devant ceux qui sont toujours là, les pro, les amateurs du pouvoir…
    C’est comme ça que ça se passe. Toujours. Parce que les hommes ne sont que des hommes et non des héros.
    Une autre conséquence, jointe au fait que les sociétés techniques modernes sont beaucoup plus compliquées que les tribus ou les cités antiques, c’est que les citoyens ne sont pas constamment au top du top des spécialités, qui requièrent parfois de fortes compétences. Ce qui fait que l’on est obligé d’en passer par des spécialistes que l’on ne contrôle qu’à moitié (les fameux techniciens ou technocrates). Ceci est apparu très tôt dans l’histoire, vers la fin de l’antiquité.
    Enfin, et pire, tout cela favorise donc absolument la contrôle des assemblées par de petits groupes organisés pour prendre et exercer le pouvoir, qui auront la patience et la détermination pour cela, car c’est leur but dans la vie. Et ça aussi c’est humain malheureusement… Et la liste est infinie de toutes les révolutions confisquées, réformes noyautées, etc
    C’est pourquoi, faute de mieux et en pis aller, a été adoptée la démarche de désigner officiellement les gens qui sont alors responsables du fonctionnement de tout cela, et à qui on peut demander des comptes.
    Dire que le vote ne sert à rien dans ces conditions, c’est juste dire qu’on se fout de tout, et donc qu’on n’a pas voix au chapitre si ça va mal.
    La réalité est que les citoyens devraient juste obtenir toute une cascade de contrôles au fil des mandats ainsi que des bilans expliqués. Tout cela n’est pas fait, en particulier parce que pratiquement pas demandé, et sûrement pas par ceux qui y trouvent avantage.
    On voit bien que le baratin sur le vote et son inutilité ne tient pas, en dehors des gros arguments des populistes, justement où l’on trouve beaucoup de candidats à l’appropriation du pouvoir. Et ça aussi ça fait des siècles que ça existe…

  15. J’ai créé une pétition pour demander la présentation d’un référendum aux Français pour l’adoption de nouvelles institutions et d’une nouvelle constitution pour la France. Les pétitions en ligne de change.org ont montré leur efficacité. Il en va de notre survie et de notre dignité face à la fascisation de notre société et de tous les partis politiques actuels. Jusqu’à Valls et ces projets de lois de plus en plus de couleur vert-de-gris.son seul crédo. Évidemment, elles s’appuient sur la seule idée jamais appliquée, jamais testée, dans nos institutions, ni aucune institution d’un pays Démocratique : les Droits Fondamentaux (Droits de l’homme, de la Femme, de l’Enfant et la défense de notre biodiversité vitale pour notre survie). Si vous y croyez, si vous la soutenez et si nous sommes des millions, nous aurons enfin une occasion unique de faire faire un tournant Historique à notre pays, condamné aux et par les fascismes actuels. Nous pourrons enfin voter POUR quelque chose. https://www.change.org/p/monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-fran%C3%A7aise-fran%C3%A7ois-hollande-pour-la-r%C3%A9daction-d-une-nouvelle-constitution-et-de-nouvelles-institutions-pour-la-france
    Toutes les gouttes d’eau rejoignent un grand océan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *