Participation au Vebshow n°2 : « Internet : dangereux pour nos enfants ? »

J’ai été vraiment très heureux de participer à cette émission.

Point de surprise, tout nous ramène à la question centrale: l’éducation.

J’ai été particulièrement intéressé par le feedback de Jean-Roch qui a mené l’exceptionnelle expérimentation de la classe masson: initier des enfants de CP à Twitter, et il n’a même pas fini sur le bûcher 🙂 => @Classe_masson

Rien ne m’intéresse plus qu’internet et l’éducation. Ne sont-ce pas les 2 outils nécessaires et suffisants pour sauver le monde 🙂

6 Comments

  1. Sacré débat, et tous ceux qui ont des enfants se sentent concernés. De mon côté, j’ai un enfant de 8 ans qui a un email, et l’autre de 5 ans qui en demande une… Les enfants poussent, et en tant que parents, on ne sait pas toujours comment réagir. J’ai appris plein de trucs dans e débat. J’aime bien la logique d’un ordinateur libre service, mais dans une pièce ouverte. Pour le reste, c’est effectivement une affaire d’éducation : expliquer, encadrer, responsabiliser…

  2. Charly

    Je dirais surtout que l’éducation est le seul outil nécessaire et suffisant pour sauver le monde. Internet n’a été là que pour mettre des bâtons dans les roues des parents.
    Si ces derniers arrivent à poser et imposer des limites sur internet aux enfants oui, mais qui le fait aujourd’hui, quel en est le résultat ??

    • jcfrog

      bah moi je le fais et ça se passe très bien, merci 🙂
      Mes enfants ont accès au monde, leurs parents aussi, et ne sont plus uniquement canalisés par des vieux trucs en papiers toujours à la bourre de quelques années au mieux, à la solde d’une propagande quelconque au pire.

  3. babolos

    Pas convaincu qu’internet soit indispensable, ni que le décalage des « vieux bouquins » soit un frein à l’éducation au dialogue et à la créativité. « Savoir que l’on ne sait pas tout » est une source d’un dynamisme incroyable, espérons qu’internet ne va pas détruire ce mouvement de nos chers enfants avec des  » A quoi bon chercher puisque tout est déjà disponible et en temps réel » … Je pense qu’il faut une bonne dose de tout : accepter les nouveaux medias/technologies qui apporte un nouveau souffle mais garder également le charme des « imprévus » et autres « contacts physiques » d’autrefois …

    • jcfrog

      rien n’est indispensable, mais je ne vois aucune raison valable pour se passer de l’eau courante, de l’électricité ou d’internet 🙂
      je ne comprends pas cette intérêt au contact physique des objets. Quel intérêt à mon fils à perdre son temps à chercher une info dans un dictionnaire en papier? Il perd du temps et obtiendra un résultat de moins bonne qualité.

      • babolos

        justement, la réponse est peut être dans la question : « l’intérêt de perdre son temps » ! qui à mon avis est extrêmement formateur d’un point de vue de l’imaginaire et permet probablement une meilleure gestion de ses « frustrations » par l’apprentissage que tout n’est pas forcément disponible tout le temps et que finalement ce n’est pas si grave que ça … et puis un livre ça sent bon, surtout lorsqu’il est vieux ( et ça fait partie du plaisir de lire) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *