Lettre ouverte à @DavidAbiker et la France détestable

C’est la mode en ce moment les lettres ouvertes. Ca tire dans tous les sens. Alors moi aussi je veux ma lettre ouverte. Et puis ça fait trop classe comme titre.

Ma cible: le journaliste et chroniqueur David Abiker que je connais de très loin, nous nous croisâmes rarement, nous nous followons.

Il a posté un article qui va tourner le David. Moi je t’aime bien David, alors crois-le, cette réponse est amicale. D’autant qu’il y de très belles choses dans ton post, j’ai adoré:

L’amour du pays c’est pour 14-18 ou 1998, c’est pour justifier les morts ou supporter les buts.

Mais y’a plein de trucs où je ne suis pas d’accord du tout et comme je vois que plein de gens sont d’accord avec toi, et bien je remonte la mèche et je fais mon rebelle.

Voilà cette intuition ; je suis sûr qu’on ne quitte pas la France pour des raisons fiscales.

J’ai la conviction inverse. En tout cas « en haut ». J’ai toujours vécu dans un milieu nanti, je n’ai jamais entendu parler qui que ce soit de vouloir « se barrer » par dégout d’une France trop peu attentive au sort des immigrés, des jeunes ou des chômeurs. Pardon mais je lol. Non, non, je t’assure, le courroux est bien fiscal. Après qu’on râle sur les grandes injustices, ça oui, ça ne mange pas de pain, mais l’exil, l’arrachement à la mère patrie, c’est bien le portefeuille qui commande. L’optimisation fiscale brasse des fortunes, mais je ne connais pas trop de cabinets d’optimisation citoyenne ou culturelle.

Soyons clair, je reconnais à chacun le fait de penser ce qu’il veut des taux de l’impôt et de sa légitimité, de son impact sur l’innovation, l’entreprise, le chômage, … mais je n’apprécie pas trop qu’on me dise qu’on va s’installer en Belgique par passion pour l’oeuvre magistrale de Benoit Poelvoorde, fût-elle ce qu’elle est 🙂

A titre personnel, je m’en cogne de ces globe-trotters fortunés. Je suis pour la libre circulation des hommes, chacun va où il veut. Peu importe mon opinion, mon jugement moral sur le bonhomme, l’exil fiscal est légal, si on n’est pas d’accord, changeons le système (je suis partant).

Qu’ils partent donc, et qu’ils ne comptent pas sur moi pour m’inquiéter. Je ne les traite pas de « riches cons » pour autant, d’autant qu’il y en des pires qui restent 🙂

Et puis surtout il est bien d’autres scandales autrement plus graves sur notre territoire pour que je m’intéresse à ces atermoiements ridicules de vierges effarouchés d’un gouvernement trop heureux de surfer sur cette agitation émotionnelle. En attendant, les vrais dossiers refroidissent.

La France détestable? Je ne crois pas non. Médiocre, petite, égoiste, pantouflarde, planquée, « minable » comme dirait M. Ayrault, surement, mais ça ne me semble pas typiquement français. Qui aujourd’hui traverse les lignes de front sous les arquebuses ennemies pour aller chercher le beau panache blanc? Ah non, c’est vrai, j’ai dit pas de Cyrano 😉

Bon ok, râleurs et mal élevés, ça c’est nous. Mais pour le reste, non, la soumission à des Etats gestionnaires et lobbyfiés me semble assez généralisée dans notre monde « riche ». Tiens justement à propos d’évasion fiscale, regarde le courage de nos institutions: « L’Europe pense qu’il serait bon d’établir des listes noires des paradis fiscaux, ce serait un signe fort… » Que de conditionnels, que de coupables bottés en touche. Perso je l’ai la liste moi, si ça peut aider…

Il y a de beaux sentiments dans ce que tu écris David, je ne me moque pas de l’intention, mais ton billet me semble empreint d’un petit abandon à un romantisme déprimé. Comme tu l’évoques, il y a des gens formidables partout, nous en sommes, et nous sauverons le monde, avec ou sans quelques fuyards sans grand intérêt. Yallah! 🙂

PS: Tiens si tu passes par là, toi qui parles beaucoup d’emploi dans tes rubriques, as-tu l’intention d’interviewer Bernard Friot un de ces jours, ce serait assez rock’n roll ça 🙂

14 Comments

  1. Salut JC,
    Dans les derniers cas qui font les gros titres, on ne peut pas nier que c’est purement fiscal, pour des raisons que chacun jugera bonnes ou mauvaises.

    Mais qu’en est il si on veut simplement aller voir comment c’est ailleurs ? Partir aux USA, en Australie, en Irlande, pour changer de vie. Je l’ai déjà fait et l’Etat Français n’en a pas fait grand cas. En effet, mon compte en banque est pas très épais. Mais si j’avais été multimillionnaire et que simplement, j’avais voulu partir un ou deux ans en Australie, de la même manière que je l’ai fait, aurais je été un évadé fiscal ? ou un simple expatrié ? Où se situe la limite ?

    Je suis d’accord avec toi. Changeons les règles, qui ont été mis en place par des politiques. Une itw récente d’Eric Schmidt en parle. Avec son cynisme, il dit que Google ne fait pas d’évasion mais profite juste au maximum, en bonne entreprise capitaliste, de ce que les lois offrent. Un peu comme si on fait sa déclaration d’impôt au réel pour essayer d’en payer moins. Sauf qu’avec Google ou Amazon, ca fait des milliards. Mais encore une fois, où est la limite ? Y a il un seuil d’acceptabilité ?

    • Guéric

      Si un millionnaire part à l’autre bout du monde on peut effectivement considérer qu’il ne fait pas en priorité de l’exil Fiscal mais qu’il veut découvrir autre chose, voir du pays, vivre sa vie différemment etc…

      Mais lorsqu’il va en Suisse, Belgique, Luxembourg, Monaco… ce n’est pas pour l’attrait de l’aventure. C’est pour payer moins d’impôts tout en restant à moins de 2h de la capitale…

      • toto

        oui et?
        il profite du système et il vient en Belgique tout comme des centaines d’autres fortunés Français – pour lesquels personne n’a rien dit soit dit en passant – et alors?
        Perso je suis Belge et il je passe régulièrement la frontière pour faire des courses en France pour acheter des produits moins chers et je croise des français qui font pareils pour d’autres produits. C’est pareil mais à une échelle bien plus modeste.

        Rien ne sert de s’attaquer à l’homme qui est libre de faire ce qu’il estime le mieux pour lui. Si le système est mauvais, c’est au système qu’il faut s’attaquer!

  2. jcfrog

    je crois que tant qu’on respecte les règles, aussi criticables soient elles, il n’y a pas grand chose à redire.
    Pour moi les vrais problèmes sont ailleurs, dans la soumission totale de notre société à la finance par exemple. Tant que Depardieu ne fait rien d’illégal, je pense qu’on a mieux à faire que de s’occuper de lui, quoiqu’on puisse penser du guguss.

    • Je suis du même avis, fondamentalement, Depardieu & Co, on s’en fout un peu. En revanche, c’est autant de temps de média qui n’est pas consacré au gouvernement (enfin, pour la partie « exercice du pouvoir, pas comm »). Ça doit bien en arranger les as(s?) de la communication gouvernementale, tout ce tralala.

  3. Lynda

    Je rejoins le sentiment de Bastien. On fait les gros titres des gens qui partent pour des raisons fiscales, on les critique, à tort ou à raison peu importe. Mais personne ne parle de ceux qui partent parce que la France ne semble pas prête à leur donner leur chance. On ne s’émeut pas de voir partir des talents. Car parmi ces gens qui partent, nombreux sont ceux qui sont soit hautement qualifiés (les jeunes chercheurs doivent aller ailleurs pour trouver une première expérience), soit pas nécessairement hyper qualifiés mais talentueux, compétents et courageux. Autant de personnes qui offriront leurs savoirs et compétences ailleurs parce qu’en France, elles ont le sentiment qu’on ne veut pas d’elles.
    Vous venez d’un milieu favorisé, vous le reconnaissez vous-même. Et bien, ouvrez les yeux et voyez la réalité des gens qui n’ont pas pu évoluer dans les bons milieux suffisamment tôt dans leur vie. Acceptez aussi (et là, je n’envisage plus les ‘basses’ considérations économiques) l’idée que des gens puissent avoir plus d’affinités avec une culture autre que celle de leur pays d’origine, ou puissent avoir envie de découvrir de nouveaux horizons si l’opportunité s’offre à eux. Ne pensez pas que parce que tous ceux que vous connaissez sont ainsi, alors l’ensemble des français qui partent le font pour échapper au fisc. Non, beaucoup le font parce qu’à un moment donné de leur vie, ils ne voient aucune raison de rester, tout simplement.

    • jcfrog

      je vous rassure, je ne roule pas sur l’or non plus. Je suis un tout petit bourgeois, pas un rentier 😉
      Et je n’ai pas les yeux rivés sur les fortunés, au contraire.
      Je ne dis pas que ça n’existe pas mais je ne connais pas de gens partis par dégout d’une France détestable.

    • @Lynda: juste pour essayer d’être clair sur ce que j’écrivais. Je ne suis pas parti à l’étranger parce qu’on ne me donnait pas une opportunité en France mais simplement parce que je voulais découvrir le monde, les autres, une autre culture, une autre façon de vivre, de m’ouvrir l’esprit. On peut simplement partir pour vivre ailleurs une autre expérience et revenir ensuite comme je l’ai fait. Je suis revenu, d’autres non, pour x raisons à un moment donné. Je repartirai j’espère à l’étranger, mais encore fois pas pour fuir un pays, certes de plus en plus décadent, mais plutôt pour aller à la découverte du monde et des autres.

      Je voulais simplement dire que beaucoup de francais partent aussi ailleurs pour vivre cette expérience, pas pour fuir la France parce qu’elle ne leur permet pas de faire telle chose ou pour payer moins d’impôts. C’est ce qui me choquait dans les propos des politiques sur Depardieu. On aurait dit qu’étant Francais, on était obligé de rester en France toute sa vie. L’Europe sans frontière permet à chacun de voyager et de vivre dans un autre pays, et c’est très enrichissant (je parle pas d’impôt !) :).

  4. Comme si de plus, qui que ce soit peut se prévaloir du titre ronflant de citoyen indispensable.
    Ils peuvent bien tous partir, ou tous venir. Comme ils l’entendent. A partir du moment où ce n’est pas indécent.
    Or le cas du bonhomme imposant est indécent. C’est tout le problème de cette affaire. Insulter tout le monde par sa suffisance facilité financière, est un peu dérangeant dans un pays révolutionnaire et régicide tel que le notre.
    Mais de nos jours, vous savez les valeurs …

  5. AMaX

    Je te trouve bien gentil JC, c’est tout à ton honneur et dans tes habitudes, et c’est comme ça qu’on t’aime, mais bon… Personnellement j’ai quitté la grande édition ne supportant plus ni Wizman, ni Abiker tous deux aussi pédant et autosatisfait par leurs chroniques vides et si peux travailler. Je ne parviens pas à comprendre que l’on puisse attacher la moindre importance à son blog et à ce qu’il y publie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *