Jeux d’échecs Gilets Jaunes

J’ai fait un peu joujou avec Jocly : je voulais faire une variante d’échecs symbolisant la lutte des gilets jaunes. L’idée était de faire affronter une foule de pions, sans autres pièces « fortes », contre l’équipe du pouvoir.

J’ai donc utilisé Jocly mais le module d’échecs nécessite un roi par équipe pour fonctionner. J’ai donc opté pour un symbole de démocratie directe : le klèrotérion, machine de tirage au sort de la démocratie athénienne.

J’ai fait tourner le jeu en mode réaliste : joueur A sur « strong », puisque l’intelligence collective est la plus forte. Et j’ai mis le jouer B sur « Easy » parce qu’il n’y a pas de niveau plus bas qui corresponde à l’affligeante bêtise de nos dirigeants.

Au final pour que ça gagne j’ai du mettre 5 rangées de pions. Logique, on est les plus forts, mais faut mobiliser 🙂

Dans l’élan j’ai dessiné des icônes pour les autres pièces du pouvoir. Un camion lance à eau pour la tour, un motard pour le cavalier, pour les fous j’ai pensé à ces fous furieux de la BAC, pour le roi et la dame, on sait qui c’est, pas besoin de mettre leurs tronches.

Ce 1er jeu démarre donc sur la configuration ci dessous et pour qui cela amuserait d’essayer, on peut y jouer ici.

Je me suis ensuite dit que ça coûterait pas grand chose de faire une version « classique » avec juste des icônes « Gilets Jaunes ». J’ai donc fait des pièces pour une équipe blanche… jaune. Le fou c’est pour les street medics, la tour pour les reporters de terrain, et oui je sais, manquent les blacks blocs, les casseurs, les ultras, les pédonazis, les platistes… who cares? 🙂

La version « Orthodoxe » est jouable ici.

J’aurais bien fait une version 3D, j’ai même commencé les pions, mais c’est beaucoup de boulot et il faut savoir raison garder, c’est trop pour une petit amusement, on n’a pas que ça à faire 🙂

5 Comments

  1. QuelLutte?

    Moi qui croyait que les gilets jaunes se battaient contre l’évasion fiscale, la corruption, le sacro-saint profit…. Ha ben non, ils ne se battent que contre les forces de maintiens de l’ordre.
    Manifester serait devenu un but en soi?

  2. Pingback: Khrys’presso du lundi 18 mars – Framablog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *