Voter pour l’ennemi

Je vais voter Macron, et je ne viens pas m’en défendre ni donner de leçon à qui que ce soit. Juste partager ma réflexion.

Je me fous de ces histoires de castors, d’injonctions, de calculs. Je n’ai aucun respect pour M Macron dont je déteste toutes les impostures et toutes les décisions.

Le vote n’a rien de sacré

Mon combat à moi c’est la démocratie, donc le vote pour un Président de la Veme République n’a vraiment rien de sacré à mes yeux, c’est un acte politique mineur porté au nues, souvent par des gens qui ne font pas de politique au quotidien. Choisir un chef n’est pas pour moi affaire de démocratie mais d’aristocratie bien organisée. Mais la politique c’est se confronter au réel comme dirait l’autre : je n’ai actuellement pas d’autre option pacifique pour donner un avis.

En ce jour parmi d’autres de notre société de moins en moins démocratique j’utilise le cynisme de ces candidats. Puisqu’il n’est plus question de cœur, je raisonne froidement.

Le vote qui m’est accordé consiste à dire si je préfère Macron ou Le Pen, rien d’autre.

Est ce que je m’en fous ? Non.

Est ce que Macron = Le Pen ? Pour moi non. La folie néo libérale, sa violence sociale et policière, ses dérives fascisantes, je connais et je le vomis. Pour paraphraser Emmanuel Todd j’appelle cela le fascisme rose, celui qui s’arroge tout pouvoir, épaulé par et au service de l’argent, sûr de son excellence et de la bêtise du peuple, autoritarisme encravaté qui n’est que mépris et intolérance.

Mais le fascisme brun c’est pire.

Oui les éborgnés, oui Calais, oui la Méditerranée, oui la casse des services publics, mais avec des forces de l’ordre toujours plus radicalisées, une adhésion populaire massive et en background des fascistes armés qui s’affichent tout sourire sur les réseaux, on parle d’un niveau encore supérieur de violence.

Et le vote blanc ? Pour moi c’est pareil que l’abstention, ça ne sert factuellement à rien. Parce que la légitimité est un mythe de journaliste de plateau. Macron se moque totalement d’être élu à 51% ou 90%, seule la couronne compte. C’est bien pour cela d’ailleurs que mon bulletin ne me brûle pas les mains, je n’ai nulle culpabilité, nul sentiment de légitimer un monarque que je déteste, c’est juste l’expression dans nos institutions poussiéreuses de mon humble avis parmi d’autres : je pense que le monde de Le Pen est pire que celui de Macron. Je pense que pour les migrants, le monde associatif, les opposants, les humanistes, ce sera encore pire avec Le Pen. That’s all folks.

Certains croient savoir que de toute façon il n’y a pas de danger qu’elle passe, mais moi les pronostics…

Et puis un truc bizarre, je pense souvent à un gars à l’autre bout du monde qui ne doit pas bien saisir les nuances françaises, et qui entendrait qu’en France le candidat fasciste fait 48% ou un truc du genre. Ça me gratte.

Un bulletin d’un jour pourrait être une joie, ce sera une corvée de plus, sans hésitation ni angoisse existentielle, le combat continue, au quotidien. Pas le choix.

(c) photo volée au Dauphiné Libéré

5 réactions sur “Voter pour l’ennemi

  1. Dont acte. Pour appuyer ce que tu dis, je crois qu’il faut expliciter très clairement dans quelle mesure l’arrivée de MLP à la présidence serait un désastre bien supérieur à tout ce que l’on peut attendre d’EM. Les antiennes et les slogans ne convainquent malheureusement plus suffisamment de monde car ils sont vides de sens pour beaucoup. La réalité c’est que MLP s’apprête à modifier la constitution pour en faire un outil de gouvernement autoritaire, à réviser l’enseignement pour falsifier l’histoire, à détruire le rôle du parlement, à instituer des discriminations inacceptables et bien entendu, à noyauter tous les rouages du pouvoir ce qui rendra très difficile tout retour en arrière. Celà étant posé, il est clair que l’on ne se dirige pas vers une rupture du modèle néolibéral… Ce qui est inquiétant si l’on considère la vacuité des options proposées sur les problèmes majeurs de nos sociétés : inégalités & misère croissantes, environnement et climat, (le reste n’étant finalement que très secondaire…).

  2. Tout d’abord, c’est un plaisir de te relire, cela faisait un moment sans billet ici… Mon flux RSS a persisté chaque jour pour m’avertir d’un retour, d’une chansonnette et de tes humeurs ; enfin un billet ! Merci.
    Merci d’avoir les mots justes, c’est bien ceux-là même que je me répète depuis dimanche soir mais de les lire, c’est un écho bienveillant.
    Par contre, j’avoue que je n’arrive pas aux mêmes conclusions ; nous partageons la même base :
    – Un engagement pour la démocratie plutôt que pour la république.
    – Nous sommes conscient que Macron n’est pas Le Pen : Macron n’est pas raciste, n’est pas homophobe, n’est pas islamophobe…
    Cela ferait un paquet de bonnes raisons pour aller lui mettre un bulletin, mais je n’y arriverai pas !
    Je ne peux pas faire abstractions des violences physiques contre les manifestants, contre les réfugiés, ni des violences verbales faites aux sans emplois, aux emplois essentiels, aux retraités des emplois pénibles.
    Je ne peux pas abonder à une victoire de Macron. Victoire qu’il s’empressera de renommer plébiscite. Plébiscite à la casse du service public, à la baisse des protections sociales ; plébiscite à l’entre-soi qu’il a montré pendant 5 ans, au mépris du parlement pendant son mandat, à la gouvernance par des conseils de sécurité…
    Et je n’y ajouterai pas les « imperceptibles » injures : violences aux femmes, impunité des ministres en fonctions, impunités des voyous d’état _hommes de main du président Macron, mensonges éhontés ou justification loufoque du gouvernement !

    Tu vois ?! Je ne polémique même pas sur les bienfaits/malfaçons ; je ne pèse pas le pour ou le contre de ses positions durant la pandémie ou la guerre russo-ukrainienne.
    Je bloque, viscéralement, à la perspective de lui mettre mon bulletin dans les urnes…

    Le combat se tiendra ensuite :
    – aux législatives (confirmer ou pas Macron, s’opposer à Le Pen);
    – au quotidien, dans la vrai vie ;
    – sur Internet, sur des blogs, qui exposent une position sans haine et apartisane (comme ici ;-))
    (en plus de 144 caractères, sans like ou pouces levés) !

    Pour conclure en chanson : https://www.youtube.com/watch?v=8OcSwuoqUgE (c’est du Léo, un peu vieillot, certes mais toujours d’actualité)
    ou une version dépoussiérée et bretonnante (parce que quand même, on est chez JCForg)
    https://edouardnenezetlesprincesdebretagne.bandcamp.com/track/ils-ont-vot-l-o-ferr

    1. Merci 🙂

      Encore une fois je pense qu’il faut être aussi cynique qu’eux : si tu penses qu’il vaut mieux Macron que Le Pen, c’est dommage de ne pas aider à ce que ce ne soit pas Le Pen 🙂

      Qu’importe le reste.

      1. « Je pense que Ciotti, Marine Le Pen, Eric Zemmour, ils répondent à certaine partie de la population qui a une pulsion de mort. Ils ont un projet de mort. Aujourd’hui, il y a des gens qui sont prêts à passer le cap ». – @youbrak

        La montée de cette « pulsion de mort » est révélée par 5 ans de mandat de Macron, et vous voulez voter pour lui ?

        Il compte notamment renforcer les forces de l’ordre (Page 21 du programme de Macron : « Achever le doublement de la présence des forces de l’ordre sur la voie publique […] ») et a commencé le renouvellement des véhicules blindés de la gendarmerie (https://www.interieur.gouv.fr/actualites/communiques/ministere-de-linterieur-commande-90-vehicules-blindes-de-maintien-de-lordre) pour les maintien de l’ordre.

        « […] je pense que le monde de Le Pen est pire que celui de Macron. Je pense que pour les migrants, le monde associatif, les opposants, les humanistes, ce sera encore pire avec Le Pen. » – @jcfrog

        Le programme de Macron est mieux emballé que celui de Le Pen, et il le faut bien lorsque l’on voit ce qu’il cache puis son résultat 5 ans après.

        Programme de Macron page 19 :
        « Mieux maîtriser l’immigration :
        Aller au bout de la réforme de Schengen pour renforcer nos frontières européennes.
        Créer une « force des frontières » pour renforcer nos frontières nationales.
        Poursuivre la refonte de l’organisation de l’asile et du droit au séjour pour décider beaucoup plus rapidement qui est éligible et expulser plus efficacement ceux qui ne le sont pas. »
        ou encore :
        « Droits et devoirs de l’intégration :
        Titres de long séjour seulement pour ceux qui réussissent un examen de français et s’insèrent professionnellement.
        Expulsion des étrangers qui troublent l’ordre public.
        Accueil facilité des combattantes et combattants de la liberté. »

        Programme de Macron page 21 :
        « Des sanctions efficaces et rapides :
        […]
        Une privation de droits civiques pour ceux qui s’en prennent aux dépositaires de l’autorité publique. »
        ou encore :
        « Continuer à faire reculer l’islam radical :
        Poursuite de la fermeture des associations et des mosquées radicales, des écoles clandestines, de l’expulsion de prêcheurs radicalisés, du contrôle des financements étrangers. »

        Au lieu de soutenir des politiques qui permettraient d’offrir des conditions de vie correctes pour tous les habitants de France (français et étrangers), vous semblez préférer soutenir la précarisation de tous, français et étrangers, en votant pour un candidat qui a accéléré la destruction de tout ce que la gauche a pu créé.

        Parce que vous semblez vouloir accueillir toutes les personnes qui veulent venir en France, leur offrir des conditions de vie dignes, vous allez voter pour le candidat qui détruit tout ce que la France a de social et cause la précarisation de ses habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.