Desproges antisémite #wtf

desprogesPour qui aime Desproges la comparaison de son oeuvre avec les délires de Dieudo ça fait mal.

Je ne saurais mieux exprimer mon malaise à la vue de Complément d’Enquête sur “La dictature du rire” que ne l’a fait Seb Musset au sujet de l’humour et de la confusion des genres.

D’abord l’envie de tacler. Mais à quoi bon, soyons bienveillant et rappelons simplement la vérité à qui se poserait honnêtement la question. Après tout il est parti il y a déjà trop longtemps, connaître un homme est aussi utile pour comprendre son humour.

Comme l’a fort bien dit Antoine De Caunes, “Desproges est insoupçonnable”.

Certains pourraient faire des rapprochements hasardeux du fait qu’il avait un côté anti système, il ne craignait rien et dénonçait toutes les médiocrités. Desproges détestait le sacré, il avait le soucis constant de le dézinguer. “Même Coluche a commencé à me gonfler quand il a fait les restos du coeur, tout le monde en a fait un saint. Coluche n’était pas un saint”.

Mais Desproges à la différence de certains n’a jamais entretenu la moindre ambiguïté hors des feux de la rampe. Toute la férocité de sa plume si talentueuse était évidemment au service exclusif de la dénonciation des bourreaux et des collabos. « Les juifs », le sketch emblématique de sa “hargne et son courroux” était déjà une grosse claque lorsqu’il est sorti. J’ai eu la chance de le voir sur scène, les rires étaient tendus. Ca faisait mal, ça faisait réfléchir, c’était tout sauf facile. Mais personne ne s’y est trompé: il s’agissait d’une dénonciation du racisme, une de plus.

Qu’on puisse se méprendre en l’écoutant sans le connaître, soit, imaginons que cela soit possible, mais si on voulait savoir il suffisait de demander. Point de pirouette, des réponses (voir la video ci dessus qui inclut quelques bouts d’interview). Et pour ce qui est du racisme il suffit d’écouter ses flagrants délires avec son excellent “portugais de procu” (Luis Rego) pour entendre à quelle sauce ils le massacraient chaque jour ce sentiment idiot des ”imbéciles heureux qui sont nés quelque part”.

J’entends aussi souvent dire que la liberté de ton de Desproges serait aujourd’hui impossible. Je veux croire que si il était de retour il nous prouverait le contraire car c’était un insoumis.

Desproges était semble-t-il un homme qui démissionnait quand on lui bougeait une virgule, j’ai l’impression qu’il était l’intransigeance même, l’exigence, la bonne rébellion a mes yeux, en ce sens il est sûrement un des rares avec Brassens à rester pour moi une référence: une quête d’intégrité, de liberté, d’honnêteté, d’humanité.

Quand j’étais plus jeune je trouvais malin de dire à propos de lui: “Ni dieu ni maître, ok, mais un peu des deux quand même.”

Pour en savoir plus sur Desproges et le Racisme

16 réflexions au sujet de « Desproges antisémite #wtf »

  1. Comment on obtient le label « insoupçonnable » ? C’est un permis à passer ?

    Ça m’intéresse parce que des fois j’aimerai dire des choses et j’ai peur que ce soit mal interprété. Malgré le fait que je pense que les races et les religions ne sont que de pures inventions abstraites et que chaque individu est unique.

    Et bien sur, si vous dites que vous n’êtes pas antisémite, ça ne suffit pas. Même juif, c’est pas encore assez pour prouver que n’êtes pas antisémite. Par exemple, Chomsky, des gens continuent de le traiter d’antisémite. Ils ont trouvé un concept pour ça : la haine de soi.

    Alors du coup, le label « insoupçonnable », ça pourrait être intéressant ! Et commercialisable !

    • non ce n’est pas un examen à passer, c’est du controle continue :)
      Le fait qu’il soit insoupçonnable est une opinion de De Caunes, opinion que je partage.
      Cette opinion est forgée sur le long terme, j’ai beaucoup lu et écouté le bonhomme en dehors de ses sketches.
      C’est comme la confiance, je ne sais plus où j’ai entendu ça récemment: « ça se construit dans le temps, longuement, et ça peut se détruire en un instant ».

      • Du « contrôle continu » ? Dans la société du contrôle permanent, c’est un peu flippant, non ?

        Je comprend la confiance dans une relation personnelle, mais là, jeter le discrédit sur quelqu’un, comme ça, au feeling, « en un instant », sans risque d’être contredit, je trouve ça moyen.

        Je sais pas trop si Desproges (que j’écoutais déjà avec bonheur faire ses chroniques de la haine ordinaire le soir sur france inter, quand j’étais petite – pfff le temps passe) aujourd’hui pourrait se permettre la même chose. Mais ça, n’est-ce pas, on pourra jamais le savoir…

        En tout cas, c’est ce que j’ai entendu dire à Alain Chabat à propos du sketch des Nuls sur Royal Canin. Lui disait qu’il aurait peur aujourd’hui de le refaire. J’ai pas trouvé de source de cette déclaration vue à la télé il y a quelques années. Bien sur, difficile de savoir s’il avait peur à tort ou à raison.

  2. C’est bizarre car en visionnant les vidéos j’ai l’impression de reconnaître certains traits de Dieudonné. Par exemple, quand il parle de deux types de juifs, on comprend bien qu’il parle des sionistes et non sionistes (je n’aime pas le nom antisioniste…).

    Après contrairement à Dieudonné, qui en fait une fixation trop extrême dans ses spectacles, on sent tout de même qu’il reste dans le second degré, bien qu’il semble avoir un avis assez critique sur les juifs en dehors de la scène (c’est assez flagrant sur l’interview, même si il le dit sur le ton de la rigolade).

    D’ailleurs je serais curieux de voir si il n’aurait pas pris la même orientation que Dieudonné, si il avait été confronté aux mêmes barrières que celui-ci. Même si je pense tout de même qu’il ne se serait pas enfoncé au point que Dieudo, mais qu’il l’aurait sans doute fait à la manière de Bigard quand il dénonce le 11 septembre : c’est à dire en ne mélangeant pas ses spectacles à son « combat ».

    Surtout que dans un premier temps on s’en fout de qui fait les crasses dans le monde, il faut trouver la solution à nos problèmes. Et pour cela, je rejoins ton soutien à Étienne Chouard. Si il a des comptes à régler, cela se fera plus tard.

  3. Sinon, comme tu l’as signalé sur Twitter, la LICRA à bien dit que Desproges ne pourrait pas faire son spectacle « Les juifs » aujourd’hui. Donc on peut bien admettre que Dieudonné fait bien de les attaquer, surtout si ils sont la cause de son interdit aux médias.
    À mon avis, ils font partie des nombreux lobbys qui déséquilibre notre gouvernement. Même si cela ne remet pas en cause le fait qu’il nous faut une vraie démocratie.

  4. Ah, ça y est j’ai trouvé la source :) J’aime bien trouver des sources :

    http://france.eternelle.over-blog.com/article-la-licra-se-prend-pour-le-csa-121718149-comments.html

    On y lit une transcription d’une émission et d’une interview du président de la LICRA.

    Martinet : « Le sketch de Desproges pourrait-il encore sortir aujourd’hui ? Nous avons posé la question à Alain Jakubowicz, le président de la Licra.
    – Écoutez, ça ressortirait aujourd’hui, c’est vrai que le seuil de tolérance n’est plus le même qu’à cette époque-là. D’abord on vit dans une période de crise et c’est vrai que dans les périodes de crise l’humour n’est pas perçu de la même façon que dans les périodes que autour des camps (lapsus), des 30 glorieuses hein, la société a changé.
    – Donc ça passerait pas ?
    – Je crains que ça ne passe pas.
    – Et pourquoi ça passerait pas ?
    – Parce que nous, nous sommes dans une période de repli identitaire, de repli communautaire.
    – Ça veut dire que si ce sketch ressortait aujourd’hui vous iriez en justice ?
    – La question se poserait. »

    J’ai pas rêvé ! Je me disais bien que les choses avait changé. Alors c’est ce type qui défini les frontières de l’humour ? ÇA, c’est flippant.

    • Qu’est-ce qui est flippant au juste ?
      …de voir le responsable de la LICRA dénoncer un comique qui se sert de l’humour (et de l’argent qu’il en tire) pour alimenter un courant politique se revendiquant du national-socialisme ?!
      …ou d’admettre qu’effectivement, nous sommes bien dans une période de l’histoire (une nouvelle impasse du capitalisme) qui engendre du repli identitaire et communautaire ?!

      « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage » disait, à très juste titre, Jean Jaurès. Et la guerre, pour ne pas dire le capitalisme, se nourrit bien évidemment de ces replis identitaires alimentés par les groupuscules et les idéaux nationalistes en tout genre (de véritables chiens de garde du capitalisme, tout comme l’était le parti nazi).
      => http://goo.gl/DHYJ7Y

      Sans parler de l’absurde « théorie du choc des civilisations » qui alimente le fond du discours de tous ces groupuscules identitaires (du genre E&R, la clique à Soral, que soutient Dieudonné par ailleurs, ce n’est pas anodin). Ils propagent les idées qui amalgament sans cesse le pouvoir de l’argent aux lobbies juifs, comme si l’extrême droite qui gouverne en Israël était la source de tous nos problèmes… comme si le capitalisme n’était pas, bien avant le conflit israélo-palestinien, un problème transversal à tous les peuples. Pourtant, qu’on soit juif, musulman, chrétien ou athée, qu’on soit blanc ou noir, homme ou femme, petit ou grand… on subit bien le capitalisme de façon universelle, car lui se moque bien de savoir qui il exploite, tant qu’il peut l’exploiter !

      C’est trop facile de dire ensuite, devant la caméra, « je n’ai rien contre les juifs, j’ai des amis rabbins ». Pour rire de cette malhonnêteté intellectuelle, Desproges la caricaturait en disant « je ne suis pas raciste, mon chien est noir » :-)

      Quant à la plainte déposée contre la LICRA par Dieudonné (il fait comme les Le Pen maintenant, il se sert de la justice pour médiatiser ses actions politiques… d’ailleurs, cela ne serait pas étonnant de le voir entouré des avocats de la bourgeoisie lepeniste) il faut voir comment est rédigée la lettre adressée à la LICRA :
      => http://goo.gl/N1ghIG

      Pour ne pas s’arrêter qu’aux propos de « Dieudo le rigolo » !

      • je me demande toujours pourquoi il faut que je modère tes com. J’ai trouvé, c’est une option antispam qui me demande une modération si le com inclut plus d’un lien :)
        sinon sur le fond, que la LICRA dise qu’elle pourrait porter plainte contre le sketch de Desproges est effectivement affligeant.

        • Je suis assez d’accord… sauf que la LICRA n’a pas tort dans le fond non plus, quand elle dit que « nous sommes dans une période de repli identitaire, de repli communautaire ».
          C’est indéniable je crois. Le nier serait de la mauvaise foi. Partout en Europe (le pire est certainement la Grèce avec les nazillons de l’Aube dorée) le discours identitaire et nationaliste se libère, et se galvanise au fur et à mesure des plans d’austérité infligés par nos gouvernements (qui se cachent derrière la Troïka pour se dédouaner). Et faire du « sionisme » une obsession n’est pas anodin, dans un tel contexte politico-économique. D’autant plus que Dieudo et son ami Soral propagent en même temps un discours anti-syndical, anti-maçonnique, anti-communiste, et j’en passe…
          C’est le discours de Vichy en somme (pas loin), qui avait tout autant d’impact d’ailleurs, dans le climat de l’époque !

          Ce qui est affligeant au fond, c’est de voir un comique faire de « l’anti-sionisme » son fond de commerce pour vendre de la politique (et pas n’importe quelle politique, du bon vieux national-socialisme) saupoudrée de blagues potaches pour amuser la galerie. Et de voir une frange de la population soutenir ce guignol sous prétexte de la sacro-sainte « liberté d’expression ».

          Je ne suis pas fan d’Arthur par exemple (vraiment pas), mais contre toute cette haine, il me trouvera toujours de son côté (car la « liberté d’expression », ok, personne ne peut être contre, c’est comme le « développement durable » cette embrouille sémantique… mais de quelle expression parle-t-on au juste ? De la liberté d’insulter les gens pour leur appartenance à une communauté religieuse ?) :
          => https://twitter.com/Arthur_Officiel/status/417052258384506880
          => https://twitter.com/Arthur_Officiel/status/417376967521214465
          Sur son profil, c’est un flot d’insultes, charmant. Et n’en doutons pas, ce sont les mêmes idiots utiles qui soutiennent Dieudo « le rigolo », le « libre penseur ».

          On peut être contre la politique de l’extrême droite qui gouverne Israël, sans pour autant rentrer dans le jeu de provocation des lobbies pro-israéliens. Par exemple le FG n’hésite pas à dénoncer ces lobbies et les oppressions du gouvernement israélien sur la population palestinienne, mais il ne rentre pas dans le jeu de la LICRA ou du CRIF lorsque ceux-ci, face aux communiqués du FG, condamnent ces positions.
          => http://international.pcf.fr/48430 (le PCF)
          => http://goo.gl/4QDiF1 (le PG)
          => http://goo.gl/NPZ7H8 (le CRIF, pas content)

          Bref, dans un tel climat social et économique, dans une telle phase du capitalisme (ça n’a rien de nouveau, l’histoire nous en dit long à ce sujet), dans un sentiment de repli communautariste galopant avec un discours de haine ciblant une communauté en particulier, il n’est pas anormal de voir les associations antiracistes se rebiffer, et devenir toujours plus vigilantes, méfiantes, inquiètes.

          (désolé, encore plein de liens …mais je t’assure, ce n’est pas – que – pour t’ennuyer avec la modération) :-)

  5. J’ai parfois l’impression d’être dans 1984

    Un ministre de l’intérieur, demandant plus de blancos et moins de roms, cherche a interdire un humouriste, mais ce n’est pas « nauséabond »

    Le quatrième pouvoir reprend unanimement la lecture ridicule et improbable de la quenelle fait par le président de la Licra, mais ça n’a rien d’inquiétant

    Des gens font pressions sur des patrons pour qu’il renvoient leurs employés c’étant adonné a un mime de fist fucking, mais ces méthodes de gestapo ne rappelles pas « les heures les plus sombres de notre histoire »

    Une milice s’adonnent au tabassage et a la séquestration d’un quenellard ( qui sortait d’ailleurs du ciné avec une amie juive, il avait du l’emmener voir Angélique ce salaud ) mais ça n’a rien « d’une incitation à la haine ».

    Et le salaud c’est dieudo, et nous on est trop con pour comprendre qu’il nous manipule
    Lui tout seul, contre l’ensemble des médias, des twittos wannabe et de la classe politique, il arrive a manipuler autant de monde
    Un sacré hypnotiseur ce Dieudo

    Pour le suivre depuis longtemps, je suis persuadé qu’il a une belle âme
    Il a décidé depuis l’affaire fogiel de ne plus baisser son froc et de continuer a tendre la quenelle pour se faire battre.

    Mais bon, ayant presque toucher le soleil, comme tant d’autres twittos, la peur de tout perdre freinera toute envie de te demander si au fond il est réellement antisémite ou simplement un glisseur de quenelle de génie.

    Et surtout, est-ce que ce serait pas vous les pigeons de l’histoire ?

    Enfin le pire dans tout ça c’est que je n’ose même pas signé avec mon pseudonyme d’artiste, desfois que moi aussi je touche le soleil un jour.

  6. @Léopoldine
    Donc si on est contre la propagande absurde de Dieudonné, on est forcément un soutien au ministre terroriste de l’intérieur ? On ne peut pas penser que, l’un comme l’autre, ils servent la soupe au FN ? (l’un en stigmatisant les roms, l’autre les juifs « sionistes », l’autre les musulmans… mais à qui profitent toutes ces discriminations, si ce n’est à la bourgeoisie catho du château de Montretout)

    Un cas qui reflète bien toute la naïveté (et la paresse intellectuelle) ambiante :
    => http://www.arretsurimages.net/breves/2014-01-02/Portrait-Vire-pour-une-quenelle-Rue89-id16638

    Quant aux amalgames de Dieudonné (ou Soral) entre juifs et sionistes…
    => http://www.dailymotion.com/video/x17rann_l-humour-particulier-de-dieudonne_news

    Où se situe la frontière entre sioniste et juif au juste ?
    => http://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme
    Patrick Cohen, parce qu’il s’appelle Cohen (est-il vraiment juif, on n’en sait rien, et on s’en moque au fond) et qu’il critique Dieudonné, mérite donc d’être insulté ? Et Arthur (que je n’apprécie pas plus que Cohen, mais peu importe), parce qu’il soutient ouvertement l’existence d’un Etat d’Israël, il est à lyncher ? …car il serait donc forcément pour la colonisation et les massacres en Palestine ?
    Plus aucun discernement donc, si on est pas ouvertement pour l’abolition d’Israël, on est donc forcément un sbire de « l’Empire sioniste » (un pion du « système »). Et pareil si on critique ceux qui en font une obsession. Comme si c’était la racine de tous les maux (comme si le capitalisme n’existait plus, et que le seul problème dans ce monde, et notamment en France, serait donc le conflit israélo-palestinnien et les lobbies qui soutiennent Israël) !

    M’enfin, gageons que tout ça n’ira jamais bien loin en France, vu le petit troupeau de dégénérés qu’ils sont, bien incapables de s’organiser (car incapables de débattre ensemble, et de s’entendre entre eux déjà) :
    => http://www.article11.info/?Au-theatre-samedi-soir-rencontre

    Encore merci pour ce billet JC ;-)
    Comparer un guignol comme Dieudo, aussi talentueux soit-il, avec un homme comme Desproges, qui aurait été le premier à considérer ridicule cette obsession « sioniste », c’est au mieux de la naïveté, au pire de la mauvaise foi !

    • si tout ce que tu dis est exact, il serait enfantin d’inviter dieudonné sur les plateaux de débats télé pour démonter publiquement chacune de ses paroles.
      pourquoi ce n’est pas fait ?

    • « Comparer un guignol comme Dieudo, aussi talentueux soit-il, avec un homme comme Desproges, qui aurait été le premier à considérer ridicule cette obsession « sioniste », c’est au mieux de la naïveté, au pire de la mauvaise foi ! »

      Encore une fois (et pour faire court), je reste stupéfié par le nombre de personnes qui détiennent la vérité et un jugement à toutes épreuves; qui ont cette finesse pour reconnaitre et analyser les dessous et arrières pensées de chacun, et sans sourciller affirment qui pensent bien ou mal. Ça a comme des relents d’idéologies bien connues…
      et si je me hasardais à ce petit jeu en singeant vos propos, je dirais que le « lynchage du négro »… ça en démange beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>