Vibrant appel d’Alexandre Jardin à la mobilisation générale des faiseurs de la société civile #DIY #joie #FN #cestnous

Alexandre Jardin est connu pour sa ferveur, ses enzèbreries, mais le discours tenu au bout de la nuit dans cette salle de la Mutualité à l’occasion de la soirée “Le progrès c’est nous” est tout sauf une élucubration de plus d’un utopiste enflammé. Il faut l’écouter. Enfin disons que je t’y invite 🙂

J’ai tout de suite pensé à nos légions de développeurs qui aiment mettre leur puissance de feu au service de l’intérêt général et dont je parlais récemment dans Je serais tellement plus utile au chômage qui a eu un écho pour le moins inattendu.

Alexandre JardinAlexandre Jardin en appelle en effet à ceux qui font, à la fédération des énergies et aux internets pour ce qui est de l’outil. Il invite notamment les intéressés à le contacter sur twitter => @AlexandreJardin

Sur le fond, quelques idées qui m’ont particulièrement percuté:

– agir pour proposer autre chose que le FN à une société à la veille d’un grand craquement.
le monde associatif est un modèle (en tout cas c’est le mien), il est rempli de « gens qui ont donné du pouvoir à leur fonction », à l’opposé d’un monde politique ou chacun tire son pouvoir de sa fonction.
– rechercher qui a la légitimité morale dans ce pays où les partis n’en ont plus. En général on trouve des gens qui ont fait, pas des candidats qui promettent de faire.
– le courage et la rébellion: les plus beaux projets, les plus grands progrès sont portés par des gens qui ont su combattre l’immobilisme jusque dans leur propre camps.
– l’attachement au local, l’intérêt au global: fédérer ce qui fonctionne et l’industrialiser à grande échelle.

En tant qu’utopiste incurable, Alexandre Jardin ne peut que me plaire quand il parle avec ses tripes, quand il est dans l’émotionnel, mais ce discours là est absolument raisonnable. On est d’accord ou pas mais la discussion est sérieuse, ce qui n’est pas incompatible avec un appel à la joie 🙂 #ré-enchantement

14 Comments

  1. Dominique

    et Alexandre Jardin a t il lu votre article et les comments ? l’attachement au local, l’intérêt au global, oui c’est bien de cela qu’il s’agit,
    – libérer les actions au local, par l’intérêt au global pour que l’Europe offre au Monde une possibilité de dépassement du capitalisme, grace à la nécessité de reconstruire le SMI (Système Monétaire international) dont la forme qui est la sienne depuis 1976 (accord des Acores entre Nixon et Pompidou d’abandon de toute référence du dollar – monnaie Nationale US & Monnaie Internationale – à une contrepartie réelle – l’Or jusque là-, contre Direction du FMI par un Français) a atteint ses limites, et est proche de l’effondrement.

  2. paul

    bon, j’ai bidouillé et réussi à avoir un peu plus de son
    donc j’ai écouté
    entièrement
    ben l’idée en fait n’est pas nouvelle
    sauf qu’avant elle partait de gens qui remettaient radicalement en cause les intentions des pouvoirs publiques, des politiques.
    là le gars est vachement prudent
    et puis y’a un truc qui me pose question dans son truc : il parle d’éplucher les réponses pour juger de qui est un faiseur ! wouai ! évidemment ! et sur quel critère ?
    nan parce que, les recruteurs et employeurs prétendent exactement faire la même chose : ils éliminent beaucoup de monde sous des prétextes mensongers parce qu’en fait, les gars qui se présentent ne correspondent pas à leur modèle culturel…
    ben lui il va faire probablement pareil, parce que c’est humain en fait
    sa démarche de faire des lecteurs, à partir de la base, moi, en tant que chômeur ayant une certaine expérience d’enseignant précisément centrée sur la lecture/écriture, ben je l’ai tentée pour me présenter un peu partout dans toutes sortent de structures, me faire connaître et acquérir du crédit.
    et c’est le second point où je suis sceptique quant à son propos : il va juger du crédit des gens sur quels critères ?
    nan parce que quand toute ta vie t’as été écarté de tout par la crainte que les autres ont de ta réussite sur un truc pratique justement, purement actif hein, et qui donc active leur jalousie, leur rivalité, leur concurrence etc… et que tu sais par expérience que c’est pas le résultat pratique qui compte chez les gens, mais la notoriété que t’en as tirée auprès d’un groupe de référence, ben tu fais comment pour être crédible quand partout où tu passes proposer tes outils, ta sueur et ton besoin d’agir avec d’autre pour pas crever de déprime dans la solitude hein, comme des milliers d’autres, on voit d’abord que ça fait des lustres que t’es en galère et seul, donc non crédité par un groupe de référence etc… ???
    et puis son histoire du monde associatif… ben là encore, je suis hautement sceptique par expérience. moi j’ai vu encore plus de mythomanie et de rivalité égotique, narcissique dans le monde associatif que dans les entreprises. sans compter que d’un point de vue économique justement, ben le monde associatif discrédite totalement la valeur travail pour les travailleurs : parce que pour les entreprises, ben l’idée du bénévolat, ça leur sert précisément à te pousser à travailler pour autre chose que l’argent et donc éluder le fait que ce qu’ils cherchent c’est à ne pas te payer…
    et tu paies ton loyer comment ?
    et si t’es chômeur depuis 12 ans à plus de cinquante ans et que t’as eu ta première feuille de paie à 25 ans et donc tes premiers points de retraite d’éjà tard, tu imagines un peu l’angoisse de la misère dans laquelle tu vas tomber dans tes vieux jours ?
    c’est gentil ses idées de trouver des faiseurs, mais il n’a pas l’air de se rendre compte que pour les fédérer et les mettre en action, va falloir qu’il pense aussi à tous les autres paramètres qui interviennent : pour agir, faut un toit et des moyens. alors si la société où tu existes localement ne te reconnaît aucun crédit, tu fais comment pour en avoir pour agir ?

  3. Isa

    Il est marrant, Alexandre Jardin (je lui a envoyé quelques tweets)… Négocier des tarifs de groupe mutuelle pour des fragiles et précaires : la semaine dernière je bossais (à prix minuscules, associatifs) pour faire une belle documentation à une association qui fait ça depuis 1995 à Pau, pour plus de 2500 personnes maintenant. Ce qu’il cherche existe déjà, c’est l’ESS. Par contre, oui, nous manquons de synthèse, de communicants, donc de visibilité. Mais grâce à nos résultats (qui sont bien réels), on nous a filé un ministre, symboliquement ça compte quand même, bien qu’à côté du paquebot Bercy, nos moyens soient ceux du canot pneumatique ^^

  4. paul

    ben oui Isabelle effectivement… le gars semble ignorer toutes les initiatives de longues dates dans cette voie…
    enfin bon…
    nan et puis y’a un autre truc qui me gêne dans son discours
    c’est la référence qu’il appuie à la fin aux guerriers : ce gars là est inscrit dans la culture virilocrate guerrière.
    or justement, le système actuel, qui fabrique de la misère à grande échelle, à échelle industrielle planétaire, est fondé sur l’idée du pouvoir sur l’autre, sur le monde, l’idée de la conquête, du combat, de l’affrontement… et donc de la hiérarchisation de pouvoir symbolique.
    il n’a pas pris soin, à partir de son idée de l’action et du faire, de reconstruire son modèle culturel
    je m’engueule souvent avec des camarades militants sur les termes de combat, de bataille, de luttes etc… tout ce qui tourne autour de ce modèle culturel guerrier et militaire, parce que justement, il entretient et reproduit le modèle de l’affrontement à l’autre, l’individualisme concurrentiel et non pas le modèle coopératif et constructeur de l’interdépendance multimodale.
    alors non seulement, il semble ignorer précisément les gens qui construisent des structures dans ce sens de la coopération et de la construction et qui parlent de communication et non plus de combat.

    • Isa

      Bien vu, bien dit… son emploi réitéré du mot « puissant » m’a fait tiquer. Quand tu travaille en priorité pour l’intérêt général, tu n’as pas besoin d’être « puissant », il suffit qu’on te fasse confiance (et ça, c’est déjà beaucoup de boulot, cf ton mail de ce matin ^^)

      • oui, l’histoire de riseup.net me parait très intéressante sur ce point
        dans leur lettre qui raconte cette histoire, ils ne parlent pas de combat, alors qu’ils sont attaqués par les pires guerriers, la NSA.
        ils parlent d’avoir pris soin les uns des autres et d’avoir beaucoup travailler pour assurer les meilleurs produits et services possibles.
        évidemment, ils travaillent pas sur windows et macosx.

  5. hervepasgrav

    bonjour,
    Alexandre Jardin a je ne doute pas de bons sentiments. Mais il n’est qu’un bourgeois (1),regardant se qui se passe depuis son balcon.Il descend juste pour donner une obole ,une aide substantielle,mais cela ne fait au mieux que retarder les échéances, fait durer! Il éprouve une forme de compassion ,de sentiments de culpabilité ou je ne sais quoi?Mais ce n’est pas avec les exemples qu’ils défends que la société s’améliorera.Ce n’est que du placebo,du moindre mal.
    Aujourd’hui ,le problème majeur pour résoudre les problèmes et il y en a.Ne peuvent pas venir des associations;je ne nie pas l’action des personnes qui s’y emploi,mais plutôt que ce ne sont pas des obligations ,des devoirs, des actions obligatoires légale. Car les associations peuvent arrêter leurs actions pour n’importe quel événement extérieur »guerre, pénurie,manque d’argent de dons……! » enfin toutes les causes inimaginables.Je suis pour un état qui soit en charge de tout cela et ne dépende d’aucun facteur extérieur et ne se cache pas derrière des excuses économiques.L’état doit être au-dessus de cela..
    Les associations ne doivent pas être pourvoyeur de charité, à la rigueur elles devraient se consacrer à obtenir de leurs bonnes actions ,des lois et des devoirs d’états.Ou est-ce une forme détournée d’approbation de se jeu économique et financier? Oui il faudrait changer notre mode de vie,cela ne pourra se faire qu’en détruisant la finance! Je le reconnais cela fait peur, et pour les gens comme Alexandre Jardin qui peuvent s’exprimer et avoir une aura et un public ,cela doit les affecter bien plus que cette nombreuse population. (affecter psychologiquement).Alors j’invite tous les gens comme Alexandre Jardin ,à créer un parti politique ,et montrez nous la valeur de vos propos.En plus je serai raisonnable ,vous pouvez lancer la chose et retourner gentillement à vos occupations une fois la machine mise en route .Je suis très certainement le plus idiot de la terre ,car je ne comprends pas comment vous avez de tel discours,que vous perdiez du temps ,mais ne vous investissez pas??? il y a selon moi , une énigme ?
    Maintenant être admiratif des gens de bonnes volontés ,c’est logique .Mais il faut garder les pieds sur terre.

    (1) quand je dis bourgeois, voila ma description: » Personnes ayant réussit dans la vie et baignant dans un doux monde parallèle »

  6. à propos de l’écho inattendu qu’a reçu votre précédent article sur votre meilleure utilité au chômage…
    ben c’est simple
    y’a quelqu’un dans la bande de rezo.net qui vous à lu.
    et du coup
    tant que votre page était indiquée sur l’accueil de la sélection de rezo.net, ben ça vous a envoyé des lecteurs.
    après
    vos autres articles sont tout aussi intéressants
    mais ils ne sont pas sur la page de rezo.net
    donc voilà
    ça fait moins de lecteurs.

  7. bloch

    malheureusement nous vivons dans un monde de moutons ronchonchons (alexis hk)! Au lieu de demander au Président de la République un remboursement des impots sur le revenu (ce que j’ai fait par mail puisque dans mon quotidien je ne constate pas d’amélioration = précarité / violences / injusices……….) la majorité préfère se réfugier derrière la « théorie du complot » ou rouspète dans sa barbe mais coté réctivité O pointé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *