Alors que la menace d’une inversion des courbes de la longévité plane sur l’humanité, il semblerait qu’un espoir fou soit permis. Le mal qui ronge notre espèce est aujourd’hui su de tous, le global brain qui connaissait un développement exponentiel depuis quelques décennies souffre d’un cancer toujours plus vorace. La …