Moi aussi j’ai un avis sur #adgate #free

Bon allons-y. J’ai voulu attendre de refroidir un peu. Disons que je suis tiède.

Accusé levez vous

Free a décidé de façon unilatérale et sans notification de masquer les certaines publicités à ses abonnés. Faut reconnaître, ça surprend.

Procureur

- Free porte atteinte à la sacro sainte neutralité du net en modifiant ce qui passe dans ses tuyaux.
- Free met un coup de botte dans la tronche des fournisseurs de contenu en les privant de leurs revenus

Avocat de la défense

- Mr Niel (Mr Free) devrait être décoré pour son acte citoyen, il protège ses abonnés contre ces saletés de pubs, et fait la nique aux gros porcs tout puissants comme Google.
- La pub c’est de la daube, le journalistes, les blogeurs, l’e-commerce, tous ces gens sont des vendus à la solde du grand capital qui leur dicte le contenu de leurs pages. Qu’ils crèvent.

Je caricature à peine :)

Disclaimer

  • à titre personnel je n’ai jamais rien monétisé de mon “contenu”, j’en suis même un peu bêtement fier, à part quelques rares opérations de charity business.
  • à titre professionnel je vis depuis peu partiellement grâce à la pub mais sur des trafics internationaux assez conséquents pour se foutre complètement des obstructions de Mr Niel.

Il y a selon moi 2 sujets distincts:

  • la publicité
  • la neutralité du net

Pour moi qui suis loin d’être un expert, rien n’est plus prioritaire que la neutralité. Je le ressens, c’est viscérale: je comprends bien que “c’est plus compliqué que ça”, je ne connais pas tout le dossier politique de cette baston Free/Google & Co, mais pour moi quand les mecs qui s’occupent des tuyaux commencent à toucher à ce qui passe dedans, je me cabre.

Du coup ce qui me fait peine c’est que l’essentiel de ce que je lis ne s’embarrasse pas de nuance pour mélanger les 2 sujets: “oui mais la pub c’est de la merde”, “yakafokon changer de modèle économique”, “fuck the system”…

“oui c’est moche mais franchement, on ne va pas pleurer sur la pub”.

Je suis un chieur radical. Je pense qu’on est pour ou contre la peine de mort. Je comprends mieux le “je suis pour” que le “je suis contre mais bon, pour les violeurs d’enfants faut reconnaitre …” Non, ce n’est pas possible. La neutralité fait partie de ces choix binaires, elle ne souffre aucune exception.

“Il n‘y a pas atteinte à la neutralité”

Les experts sont formels: il n’y a pas, techniquement, atteinte à la neutralité de net. Dont acte. Mais il me semble que c’est le point de vue orthodoxe. En pratique les citoyens sont globalement très majoritairement filtrés, et à ce propos le racisme geek “si t’es pas capable de reconfigurer ta freebox revends ton PC” m’est de plus en plus insupportable, d’autant que ça fait longtemps que j’ai revendu mes PC pour du Mac. Oui je suis un nazi :) #godwin

“Oui mais y’a bien pire comme atteinte et depuis des lustres”.

Ok, les exemples ne manquent pas, so what? Ne peut-on pas profiter de l’occasion pour développer l’ensemble des sujets. En quoi le pire justifie le mauvais?

“On a le choix suffit de dévalider l’option”

Je le répète, ça ne concerne que quelques barbus comme nous. L’immense majorité ne sera même pas au courant de cette histoire, d’autres ne verrons pas les tenants et les aboutissants. Ne pas savoir n’est jamais une faute. Je ne prends pas les gens pour des cons comme on me l’a dit: s’y “connaître en informatique” n’a pour moi ni plus ni moins de valeur que de s’y connaître en point de croix, en astrophysique ou en ménage.

“Du calme, c’est surement une erreur”

On m’a parlé d’une bourde, de faire confiance. Non, je serai ravi à l’avenir d’apprendre que j’ai tort et de faire un mea culpa, mais aujourd’hui je n’imagine pas une seconde que tout ceci ne soit pas savamment orchestré.

“C’est louche, les réactions des gros sites sont trop virulentes pour être honnêtes”

Faux! (Norman style) Je suis minuscule, et je suis virulent :)

“Mr Niel défend les petits contre le mastodontes tout puissants”

Free est une réussite impressionnante, une audace incontestable, ce qui lui vaut d’être aujourd’hui un tout puissant au plan national. David est devenu Goliath. Un nain devant Google peut être, mais un chevalier blanc sauveur du cyber citoyen, non, je ne crois pas.

Je voulais l’éviter mais je ne peux pas m’empêcher de faire un petit aparté sur la publicité.

La pub

Je n’aime pas les pouvoirs de l’argent. Je n’aime pas la futilité, je rejette en bloc la prétendue créativité des publicitaires qui inondent nos murs de femmes nues pour nous vendre tout et n’importe quoi, de préférence de la violence et du cul. La société à laquelle j’aspire et pour laquelle je milite chaque jour n’est pas motorisée par le sponsoring Coca Cola. J’en suis même à étudier mon opinion sur l’hypothèse chouardesque qu’une vraie démocratie interdirait la pub, pour te dire la gravité de mon cas.

En attendant j’ai besoin de me nourrir. Je n’irai pas vivre sous les ponts en attendant le grand soir. Ca ne m’empêche pas d’être pinailleur sur l’intégrité et exigeant sur nos comportements.

Je pense qu’un blogueur ou un journaliste qui se laisse dicter sa ligne éditoriale ou vante un produit pour des intérêts financiers c’est nul.

Je pense qu’un blogueur ou un journaliste qui vend de l’espace publicitaire sur son site n’est pas plus vendu que tous ceux qui monnayent 35h de travail contre un salaire.

Je pense qu’un type qui est un indépendant et qui essaye de gagner sa croûte en vendant entre autres des encarts publicitaires est au moins aussi digne que nombre de salariés qui (comme moi) touchent leur chèque en fin de mois. Beaucoup de gens sont bien plus soumis devant leurs petits chefs que ceux qu’ils accusent de lécher les bottes des marques.

Après on aime la pub ou pas, s’agissant du niveau d’intrusion qu’on peut supporter dans un site, chacun son curseur, moi un site qui m’en met trop dans la tronche, je ne l’adbloc pas, je le quitte. Un site qui a des bannières statiques ne m’a jamais gêné.

Les gens qui utilisent adblock en ont tout à fait le droit, aucun soucis avec ça, chacun fait ce qu’il veut.

D’autres modèles économiques me dit-on.

J’ai essayé (pour du caritatif), j’ai vu des gens essayer pour gagner leur croûte, flattr, crowdfunding, tout ça c’est super, ok pour le promouvoir mais pour l’instant ça ne nourrit pas grand monde. J’ai toujours plein d’exemples de gens qui donnent régulièrement, formidable, mais ce sont des exceptions, et je prétends en faire parti. Aujourd’hui ce “modèle miracle” peut marcher pour les gros et quelques cas ponctuels, mais je n’y crois plus vraiment pour un fonctionnement global. Ce n’est pas un hasard si OWNI a fermé et si La Quadrature se meurt. On me parlera peut-être de Arrêt sur Images ou de Mediapart, ça semble fonctionner, je suis abonné aux 2, mais ce sont des gros avec des vedettes.

Si demain je lançais un site qui marchait bien et que je voulais en vivre en indépendant, je mettrais de la pub. Il me semble que c’est une formidable opportunité d’être indépendant contrairement à ce qui se dit. Je mettrais aussi du flattr like que je préfère à la pub, mais ça n’est pas suffisant aujourd’hui.

La pub et le consumérisme, c’est moche. Se battre contre, ok, mais il me semble que ça se passe à un autre niveau. Accuser ceux qui doivent s’en servir aujourd’hui de compromission me semble pour le moins exagéré, souvent ridicule.

58 réflexions au sujet de « Moi aussi j’ai un avis sur #adgate #free »

  1. « Je pense qu’un type qui est un indépendant et qui essaye de gagner sa croûte en vendant entre autres des encarts publicitaires est au moins aussi digne que nombre de salariés qui (comme moi) touchent leur chèque en fin de mois. Beaucoup de gens sont bien plus soumis devant leurs petits chefs que ceux qu’ils accusent de lécher les bottes des marques. »
    Rien que pour cette phrase, c’est mon billet de l’année 2013 (pour l’instant, ouais je sais je prend pas beaucoup de risques ^^ )

  2. Globalment d’accord..

    Mais.. (parcequ’évidemment y’a unmais.. ! )

    La virulence des bloggers qui ont hurlé à « l’atteinte à la neutralité du net » m’a outrée, car ils n ‘étaient qu’emplis d’une haine hypocrite, en défendant leur business model. En prétendant défendre leurs lecteurs ,ils ne faisaient que défendre leur paroisse. « Venez à nous braves petits moutons.. »

    Et je suis contre un business model qui base sa source de revenu sur une nuisance (oui tout le monde s’accorde à dire que la pub une nuisance).

    Je me souviens du temps où certains se posait la question « est-ce un bon choix que de se reposer sur la pub ? »..
    Ils devraient se reposer la question aujourd’hui.

    Et puis on n’a pas beaucoup laisser la parole au internautes : il n’y a qu’à voir le succès des extensions comme adblock/ghostery/wot..

    • Mais les internautes ont la parole, et ils font ce qu’ils veulent.

      « Et je suis contre un business model qui base sa source de revenu sur une nuisance » Oui ok, moi aussi, mais tu proposes quoi à la place?

      • Je m’incruste un peu mais … « La solution n’est jamais le problème ! » !

        Bon c’est un peu facile comme réponse mais personnellement je crois fermement que les solutions on en trouvera de toutes façons toujours :D (le génie humain, srsly) ça n’est pas que c’est important (ça l’est) mais si on ne repère pas d’abord les problèmes et les élimines bah yappa vraiment place pour les solutions :/

        2) Quant à dire que les internautes ont eu l’occasion de s’exprimer, c’est aussi vrai et faux que de dire que la majorité des utilisateurs de free seront probablement assez bleu que pour ne pas savoir aller config leur routeur si quand bien même ils ont entendu parler de cette histoire (et je n’ai pas de problème contre les bleus <3).
        La majorité des gens consomment le web passivement (beaucoup de FB) et n'ont pas vraiment d'autres pseudo-libertés que l'unique choix qu'on leur propose initialement par défaut. (Si tu grandis avec une doctrine mais que tu ne l'as jamais au moins questionné, j'estime que ce n'est pas vraiment un choix libre, plein de bon esprit critique)

  3. Globalement d’accord, mon cher.
    Petite précision pour Mediapart, qui ne vit pas que des abonnements : il est aussi subventionné par l’État.

  4. Une chose m’étonne: on peut désactiver l’option!
    Du coup me vient une seconde idée: Pourquoi faire autant le buzz sur ce sujet, alors que d’autres mériteraient un traitement aussi radical.

      • Le gros problème est justement cette option activer par défaut, sur un autre site j’ai fait une comparaison avec le facteur.

        Si un jour le facteur colle une étiquette sur la boites aux lettres « Stop Pub », déjà il aura moins de boulot, mais en plus il t’impose de ne plus avoir de pub. Si je veux de la pub il me suffit de retirer cette étiquette, mais combien le feront.
        Si je ne veux plus de pub dans ma boites aux lettres c’est moi qui décide, pas le facteur.

        • C’est la même histoire, dans l’autre sens (si on avait commencé par interdire les pubs par défauts).

          Moi c’est parfois ce que je pense qu’on devrait faire (mais qui sait ??) et crois-moi bien qu’à mon avis ça serait pareil (en moins nocif peut-être ? :D) peu de gens iraient enlever l’étiquette, il serait bien content comme ça, et ceux qui le veulent l’auront retiré.

          Dans ta version de l’histoire, si qqn venait nous enlever le stop pub qu’on a tous par défaut, tout le monde s’offusquerait aussi disant qu’on nous impose la pub (car la majorité des gens ne penseront pas à juste remettre l’auto-collant, same deal), qu’on nous pousse au consumérisme, etc

          Fin, je sais pas, c’était juste une idée comme ça ^^

  5. Ce n est pas un PB de pub

    C est un problème de (n)ego de xavier Noël

    Le blocage temporaire de google analytics révèle une regex ou un test mal codé sur les domaines qui contiennent le mot google

    Donc seul google a été vraiment bloqué

    Si tu prends un peu de recul, tu peux constater que google a dégagé les comparateurs de prix de ses résultats, qu’il engrange un maximum de milliards de dollars grâce a ses pubs, grâce a son google shopping qui devient payant…etc… Et donc tu peux imaginer que google transforme tout le web comme SON appstore : de moins en moins de liberté, plus de pubs, plus de liens sponsorisés, de moins en moins de résultats naturels affichés dans ses pages…

    Et en plus, tu es tracé où que tu ailles : ton téléphone, ton GPS, ta voiture bientôt

    Internet, cet espace de liberté, devient une télévision pilotée par google pour que il t amené où il veut là où il veut

    Maintenant… Free a tenté quelque chose pour essayer d en tirer un bénéfice : il est mal barré ;-) et a mon avis, l `operation a lamentablement échoué

  6. Ce n’est pas seulement la publicité qui est en cause. C’est la concurrence des télé connectées telles Google TV Samsung TV qui vont faire de l’ombre à Freebox TV et à Orange TV.

    Des services web qui vont se servir des réseaux télécoms contruits par nos chères sociétés françaises pour faire concurrence à leurs services inclus dans leur machin »box » #WTF

  7. Bonjour,

    Moi aussi j’ai mon avis sur #adgate mais plus nuancer que le votre. Avant tout, j’admire et je respect tous ces « nouveaux » blogeurs qui, prenant leur courage à deux mains, ont réussis à vivre de leur passion et donner du contenus à ce merveilleux outil qu’est Internet.

    Je peux comprendre que, à l’heure d’aujourd’hui, la pub soit indispensable pour vivre de son art. Il ne faut pas se voiler la face, ces gens ont besoins de ces pubs pour vivre. Bloquer et/ou supprimer l’ensemble des pubs n’est pas possible et mènerait vers la chute de nombreux blogs/sites de qualités. De ce point de vue, je suis tout à fait d’accord avec vous.

    Par contre, pour faire « simple », il y « pubs et pubs ». Le modèle économique de google m’écœure et m’énerve de jours en jours. Je m’explique: quelques site dont le site du zéro ont décidés de basé leur modèle économique sur la pub mais, sur une pub de qualité. C’est-à-dire une pub ayant un sens et une certaines éthiques (je sais, ça peut paraître bizarre). Une pub qui ne choquait pas, une pub que tu te tentes parfois à regarder et croyez moi, c’est sur l’une de ces pubs qu’il m’est arrivé de cliquer (et c’est très rare).
    Par contre, les pubs « à la google » me font rager. Des pubs ciblées et n’ayant aucunes relations avec le site/blog. Je suis énerver de voir des pubs concernant un objet sur lequel je viens de faire une recherche, je suis énervé d’avoir des pubs pour un produit qui ne m’intéresse pas au finale, je suis énervé de voir que je suis tracé à ce point. Le pire dans l’histoire, c’est que j’ai tacitement accepté d’être tracé.

    Pour terminer, je crois qu’il serait intéressant de repenser ce modèle. Pourquoi ne pas créer des régies de pubs « de qualités ». Une régie qui proposera des pubs de qualité et ciblé aux contenus du site/blog et non sur le visiteur. Une régie qui mettra en avant des produits de qualités et/ou des entreprises innovantes et proposant un réel service. Au final, ce n’est pas la pub qu’il faut supprimer, mais plutôt proposer une publicité rémunératrice mais de qualité. Bref, une pub que l’on a envie de voir.

    • « Pourquoi ne pas créer des régies de pubs « de qualités ». Une régie qui proposera des pubs de qualité et ciblé aux contenus du site/blog et non sur le visiteur. »

      Question facile : parce que ça rapportera moins d’argent à la régie et au bloggueur.

      Faut arrêter de croire que parce que c’est « fait » en masse, c’est industrialisé, on fait de la merde pour la rentabilité. La pub sur le net, c’est pas de la cuisine, on ne peut pas acheter des ingrédients moins cher pour marger plus.

      Des « bonnes » pubs et des « mauvaises » pub c’est techniquement identique à gérer.

      • Pourquoi est-ce que des sites comme « le site du zéro », on réussi à créer un véritable business rentable autour de la pub que j’appelle de qualité ?

        C’est clair, si l’on cherche à tout prix à avoir la meilleur rentabilité, la pub en masse « made by google » est la meilleure formule. A partir du moment où ça vous dérange pas de faire « de la merde pour la rentabilité », ça ne sert à rien de chercher à changer le système actuel, il est très bien comme ça. Par contre, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait des internautes qui soient exaspérés et que certains aient jusqu’à vouloir bloquer toutes la pub.

        J’ai été agréablement surpris de voir que des sites comme « le site du ZérO » (et oui, encore lui), a lancé un débat ouvert et constructif sur la pub. Il a écouté ses internautes et repensé son modèle économique. Actuellement, c’est devenu une très bonne boite et un modèle dans ce genre de startup. D’ailleurs, ils ont ajoutés une option pour couper la pub (bon c’est vrais, par défaut elle est coupé. C’est ce que free devrait faire). Ils ont changés leurs pubs et avertis leurs internautes qu’ils pouvaient couper cette pub. Devinez quoi, très très peut l’on coupé.

  8. Article d’un nombriliste qui ne se met pas une seconde dans peau de ces visiteurs et bravo pour l’allusion à la peine de mort, cela me fait juste gerber.

    Avec l’adgate, les masques sont tombés, le public a pris note de vos réactions et ne vous verra plus de la même façon… ne vous etonnez pas si plus personne ne vous link, tweet,pouce vous laissant esseulé avec votre égoïsme comme seul compagnon.

    • Oh ! Un troll !

      Allez rien que pour te montrer que tu as tort, je met un pouce, je tweet et je share et like sur facebook.

      Il parait que l’intelligence est la chose la mieux répartie sur terre, elle l’est en effet quand je vois ce genre de commentaire sur ce genre de poste, je vois juste que tout le monde n’a pas la moyenne, certains en ont plus, d’autres moins.

  9. Bonjour,
    Force est de constater comme les gens peuvent êtres différents lorsqu’ils sont concernés personnellement.
    Pourtant mes blogueurs préférés semblaient si loin de ça.Cela m’attriste .
    Tous dans le même panier de crabes finalement ….. $$$

    Allez a dieux !

  10. Bonjour Jérôme,

    Merci pour ton billet avec le quel je suis globalement d’accord. Et en premier lieu sur la distinction entre deux sujets qui sont allègrement amalgamés à l’occasion de ce débat provoqué par l’action de Free : d’un côté la neutralité du Net ; de l’autre la publicité.

    Je te rejoins complètement sur la neutralité du Net. Ceux qui justifient qu’on l’abandonne parce que la pub serait de la merde se trompent : c’est permettre d’ouvrir les vannes à tous les filtrages. On retrouve l’argument déployé au moment de la LOPPSI 2 : la pédophilie justifiait tous les contrôles, tous les abus, et en l’occurrence une décision policière sans passer par la case justice. Il ne faut donc pas justifier la mainmise de qui que ce soit, instance privée ou publique, au titre que le pire le justifierait. Rien ne peut justifier qu’on restreigne la Liberté. Ce n’est pas le Net qui crée la pub ou la pédophilie. Ce n’est donc pas en l’interdisant ou en le contrôlant qu’on éradiquera ces plaies. J’imagine que tous les médias ont connu cette tentation de la part des bienpensants. Le livre lui-même a permis de colporter des valeurs négatives. Mais il a tout autant permis de diffuser des valeurs humanistes.

    Sur la publicité, je rejoins également ton avis sur la nuisance qu’elle représente. Elle est pernicieuse et ne sert que l’économie sans jamais rendre les humains plus intelligents (au contraire). Son habillage parfois dépaysant ou humoristique ne doit pas cacher son but absolu : vendre. Comme les médias modernes, elle se base sur l’émotion et rarement (jamais ?) sur l’intelligence. Je pense qu’elle est une forme de manipulation qui nous abêtit au lieu de nous élever.

    Là où j’apporterai un bémol par rapport à toi, c’est sur la tolérance que tu as sur la publicité alors que tu es intransigeant sur la neutralité du Net. Je m’en étonne. Tu justifie la publicité parce qu’elle est une source de revenu tout aussi honorable qu’un salaire. Je n’en suis pas certain, même si je ne suis pas un grand fanatique du modèle salarial productiviste. Si la neutralité du Net est si importante pour qu’on ne transige pas avec, pourquoi la pub serait acceptable parce qu’elle permettrait à certains de vivre sans alternative ? Après tout, on peut imaginer que le contrôle du Net permettrait de créer des emplois, et dans ce cas, la neutralité du Net deviendrait-elle discutable ? Tu comprends ce que je veux dire ?

    Je ne peux m’empêcher de penser que ta tolérance est tout humaine et le fruit de la dissonance cognitive : tu dois justifier que tu transiges puisque professionnellement tu reposes sur un modèle avec publicité (merci, en passant, de l’avoir précisé : c’est intellectuellement très honnête #clapClap). Si tu étais aussi intransigeant sur la pub que sur la neutralité du Net, ce serait tout bonnement invivable pour toi. C’est logique. C’est humain.

    Maintenant, j’entends ton argument sur un autre modèle qui resterait à inventer. Je crois d’une certaine façon que le « gratuit » nous a poussé davantage encore vers l’acceptabilité de la publicité. Une espèce d’alliance apparemment objective ente le mal et le bien. Je pense que c’était une erreur. La gratuité, quand elle existe, ne peut-pas se faire selon moi sur la publicité. C’est de l’escroquerie intellectuelle. Ce n’est pas gratuit. C’est juste payé autrement. Le gratuit n’existe guère. Le vrai gratuit est communautaire. Il s’appuie sur du capital humain plutôt que sur du capital financier. Il est rare, c’est vrai. Mais d’une certaine manière, tant qu’on acceptera de transiger, on n’arrivera pas à nous élever au-dessus du modèle actuel.

    Loin de moi l’idée de me poser en censeur. Je suis comme tout le monde, pétri de contradiction et devant transiger dans un monde imparfait qui ne me convient guère. Je n’avais aucune intention de porter un jugement. Je ne cherchais qu’à susciter la réflexion et l’interrogation sur cette position sans doute influencée par nécessité de conformité avec le vécu.

    Bien à toi et aux tiens.

    • je pense que j’aurais écrit le même article quand je bossais pour une boite totalement déconnectée de ce monde.
      Mon avis, quoi qu’en pensent certains énervés, ne repose pas sur mes intérêts personnels.

      • Je te crois volontiers (et j’espère ne pas appartenir à tes yeux au clan des énervés #rassureMoi).

        Mais alors… pourquoi cette indulgence vis-à-vis de la publicité quand tu la considères nuisible, et cette intransigeance sur la neutralité du Net quand tu considères que le contrôle du Net serait nuisible ? J’ai du mal à voir comment tu arrives à faire la distinction.

        Ça m’intéresse sincèrement. Ma seule motivation est l’envie de comprendre (et donc d’apprendre).

        • mais ou vois tu de l’indulgence pour la pub? :)

          Tu le sais je suis pour le revenu de vie ou autre salaire à vie, ce n’est pas pour ça que je vais démissionner ce soir pour faire « avancer l’idée ». Je suis contre la pub mais pour moi ce n’est pas non plus diabolique. Et ça dépend laquelle. Si tu me vois un jour faire de la pub pour Dassault ou Gala, n’oublie pas de me massacrer :)

        • Si je comprends bien JCFrog: la pub c’est mal, mais ce n’est aps au fournisseur de tuyaux de s’en occuper. Le fournisseur de tuyaux, il s’occupe des tuyaux, pas de ce qui y transite.
          Pour la pub, il faut trouver une autre solution pour s’en débarrasser (solution qui reste hélas à inviter).

  11. Pour ma part, tant qu’il n’y a pas d’abus constatés de la part de free, c’est à ranger un peu avec le coup du port 25 bloqué par défaut. On coupe par défaut des choses qui peuvent être nuisible au net au sens commun et les gens qui veulent un accès l’activent facilement… Configurer un autre DNS à la place de celui de free ou désactiver l’option est trop compliqué? Je suis convaincu que les éditeurs intéressés vont se faire un plaisir de rendre ça plus simple. Je ne serais pas étonné que picasa redéfinisse le DNS à sa prochaine mise à jour si c’est vraiment ce genre de guerre qui est en cours.

    • Intéressant comme point de vue. Et quand considèreras-tu que la limite est franchie ? Comment demander que ça cesse quand on a accepté jusqu’à un certain point ? Quand l’acceptable devient-il inacceptable ?

      Allez, j’ose un point Godwin… on connait tous cette histoire :  » Quand ils sont venus chercher les juifs, je n’étais pas juif, je n’ai rien dit. Quand ils sont venus chercher les tziganes, je n’étais pas tzigane, je n’ai rien dit. Quand ils sont venus chercher les homosexuels, je n’étais pas homosexuel, je n’ai rien dit. Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’étais pas communiste, je n’ai rien dit. Quand ils sont venu me chercher… il n’y avait personne pour protester. »

      Jusqu’à quand l’inacceptable est-il acceptable ?

  12. 100% d’accord avec tout ce tu as dis. Néanmoins je trouve qu’on assiste à un sacré bal des hypocrites.
    Mettons de coté les aspects légaux, moraux de ce blocage. Ce blocage ( et les extension AdBlock) remet en cause un modèle économique. Curieusement les défenseur de ce modèle ne râlent pas pour d’autres remises en causes de modèles existant. Par exemple, pas plus tard que ce week-end, notre Korben national s’est réjoui du hack d’une console de jeux – pas pour permettre le piratage (c’est mal) – mais pour virer le zonage, et permettre l’utilisation de jeux importés. Or on est là dans la même situation qu’AdBlock : un fabricant a pris le parti d’un modèle économique – on peut le trouver injuste, nuisible, mais il en a parfaitement le droit. En hackant sa console on met par terre sa stratégie de segmentation, et donc son business modèle. Mais dans ce cas Korben applaudit des 2 mains…

    On peut faire le même raisonnement en considérant que les blogs ou les émissions comme celles de NoWatch sont frontalement concurrente avec les médias traditionnel comme la radio ou la presse écrite. En ‘hackant » l’espace web, on a pu mettre en place des systèmes de diffusion qui court-circuite complètement les systèmes traditionnels. Même chose pour la musique en ligne et le streaming. Mais là personne ne râle… (ou seulement ceux qui bénéficiaient du système existant).
    L’histoire est ponctuées d’innovations de ruptures, les allumeurs de réverbères, les porteurs d’eau, les relais de diligence ont tous disparus, et personne ne les regrettent.
    Le coup de Free n’étaient manifestement pas dirigés contre les sites qui viv(ot)ent de la pub, mais contre Google, il es probable que tout va vite rentrer dans l’ordre, mais il faut évidemment s’attendre dans le futur à des innovations de ruptures qui vont remettre en cause les équilibres en place. La seule différence est que les échelles de temps des innovations actuelles sont énormément plus réduites que pendant les siècles précédents, et cela va sans nul doute exacerber les tensions…

    • Mais non, c’est ça le problème, NoWatch ou Korben ne sont pas « frontalement » concurrents avec les media traditionnels. Quelques soient leurs belles stats, ça reste de minuscules PME du web. Il y a beaucoup de fantasmes là dessus. Je pense que Manu commence à gagner un peu de fric, pour les amis de NoWatch je ne sais pas mais je serais étonné qu’ils s’enrichissent beaucoup. Je les ai vu au boulot, heureusement qu’il ne font pas ça pour le pognon, ce sont des passionnés qui transpirent et je les admire pour ça. L’idée d’aller leur reprocher une bannière de pub me semble une fois de plus ridicule.

      • Je voulais dire opposé dans le sens où ils font la même chose que les médias traditionnels – de l’écrit et de la radio – sans passer par eux, évidemment pas en terme de part de marché ou de chiffre d’affaire. Peut-être qu’à terme la somme de toutes ces PME du web fera plus que les médias classiques, en tout cas j’ai l’impression qu’on est de plus en plus à déserter les médias du siècle derniers pour mouler sur le bouchot.
        Et je le redis je ne leur reproche pas d’utiliser la pub pour se financer, juste de crier au loup en oubliant que leur activité est en grande partie liée à des ruptures (technique, culturelle, etc) et que probablement d’autres ruptures viendront bouger encore les curseurs.

  13. L’élément oublié du débat, c’est que le censeur n’est pas forcément celui qu’on croît. Il faut avoir vécu aux USA (par exemple) pour s’en convaincre. Le divertissement et l’information disponible au grand public, à la télé, la radio et sur les gros sites, est entièrement façonné par les annonceurs (eux-mêmes otages de groupes de pression divers et variés), qui menacent de retirer leurs billes en cas de dérapage. Il faut donc payer cher (HBO etc.) pour pouvoir entendre des gros mots ou apercevoir le moindre téton. Mais beaucoup plus grave, des enjeux majeurs sont totalement occultés du débat public, comme le réchauffement climatique. Il a fallu qu’un ouragan frappe Wall Street pour le mentionner en passant.

    Bref, on oppose un *risque* de censure à la victime du jour, elle-même pourtant un censeur avéré, patenté et chevronné, avec gant de velours et lubrifiants en tous genres… ;)

    • Moi tout ce qui m’intéresse c’est de savoir si le post que je lis est sincère ou vicié par la pub, de façon directe ou indirecte. Il n’y a pas de généralité. Chaque auteur a sa moralité. A nous lecteurs d’être malins.
      Pour les gros media la pression de la pub ok, mais sur le web, pour l’instant, tu peux toujours écrire une page ailleurs. Il y a toujours possibilité de créer un ailleurs. C’est l’immense différence avec les chaines de TV/Radio/journaux qui sont en nombre infiniment limité.

      • Tu es un lecteur et praticien aguerri des nouveaux médias. Mais je pourrais t’opposer ton propre argument (« qui utilise flattr » etc.) : qui va lire la petite page en périphérie ? Son impact sera insignifiant face au rouleau compresseur des mainstream media qui façonnent les mentalités et l’opinion du plus grand nombre, avec les résultats désolants que l’on connaît. Il faut donc pas se tromper de débat, éviter le TINA, car il faut bien commencer quelque part si on veut faire évoluer les rapports de force. À mon humble avis :)

      • Et j’ajoute que si je ne me fais aucune illusion sur les motivations de free, ils ont jeté un sacré pavé dans la mare en s’attaquant à une vache (à lait) sacrée, et ça, ce n’est pas rien, et ce n’est pas neutre ;)

      • Sauf qu’il ne faut pas oublier que sur le web, contrairement aux autres médias, la publicité n’est pas que passive. La comparaison est donc faussée. Car la plupart des site ne vendent pas que de l’espace publicitaire, mais aussi et même surtout du tracking de leurs visiteurs, et ça, c’est nettement moins éthique, voire limite Big Brother. Tu vois le problème ? C’est vraiment pas gai qu’un site te propose je ne sais quel produit parce qu’il sait via le tracking que tu as visité des sites relatifs à ce type de produits :/ Donc avaliser le modèle économique du web publicitaire, c’est aussi permettre une intrusion dans la vie privée des gens, et ça, ça remet quand même un peu en perspective l’innocuité du bidule, non ?

  14. « En quoi le pire justifie le mauvais ? »
    Bravo pour cette formule, qui pourrait décrire tant et tant de dérives que nous déplorons ici ou là.

  15. Merci pour cet article !
    Je comprends bien la ligne de défense, et elle est honorable pour autant que je puisse en juger, en tous cas éclairante.
    Mais le concept même de publicité est de mon point de vue indéfendable. La pub rend probablement idiot, s’immisce partout, pollue nos espaces visuels et sonores, et surtout tente de nous faire croire que pour partager il faut compter, que pour œuvrer il faille se financer.
    J’ai un doute. Un doute affreux.

    Quant à qualifier la pub comme un système de salaire, là non. Excusez-moi, mais un salaire vous le touchez après avoir signé un contrat que vous acceptez. Pour la pub, personne ne vous demande rien.

  16. n’étant pas français, j’ai pas trop suivi l’histoire. c’est quoi le truc? free a installé un adblock dans ses box, c’est ca?
    si il est desactivable et que c’est documenté dans un manuel, il est ou le problème?

    la plupart des services mail aussi bien des fournisseur d’accès que les gmail, outlook.com et consorts activent un filtre anti-spams par défaut et personne ne s’en plaint!

    alors c’est quoi que j’ai pas pigé???

    • ce n’est pas documenté dans un beau manuel utilisateur, c’est fait en sous marin, c’est tout sauf clean.
      Gmail n’est pas un FAI, ça n’a rien à voir.

        • Si je comprend bien, Free bloque au niveau des DNS commes les FAI chez nous qui utilisent ce procédé pour essayer de bloquer the pirate bay ?

          Et pour contourner ca il faut utiliser d’autres DNS que ceux de Free ?

          Si c’est ca alors je suis d’accord, c’est mal !

          Si c’est un checkbox « désactiver le filtrage des pubs » via un panneau de configuration de la Freebox alors franchement c’est beaucoup de bruit pour rien !?

          • C’est les deux et de toute manière l’action offensive de free a déjà pris fin, il a juste montré les croc pour avoir d’autres arguments.

            Pour faire simple, le dhcp proposé par la freeboite diffère suivant la configuration… enfin, je présume.

  17. perso je ne suis pas radicalement contre la pub mais il faudrait etre beaucoup plus stricte: Par exemple dire que le Nutella c’est plein de noisettes et de lait et que c’est bon pour nos enfants alors que les principaux ingrédients de ce produit sont l’huile de palme et le sucre (les noisettes et le lait représentent moins de 20% des ingrédients) c’est un mensonge et ca devrait être interdit.

    Idem pour les voitures « vertes », etc.

  18.  » J’en suis même à étudier mon opinion sur l’hypothèse chouardesque qu’une vraie démocratie interdirait la pub, pour te dire la gravité de mon cas. »

    Je ne vais pas revenir sur le soucis de l’adgate, l’avis sur la pub tout ça tout ça, ça été dit et débattu plus haut.

    Je reviens juste sur cette phrase. Est-ce une conclusion à toi d’après ce que dit Chouard ? Ou as tu une source où il détaille ce point de vue (ou veux tu le faire toi même) ?

  19. C’est marrant ça réagit plus pour Free que pour Cahusac… Comme quoi, chacun pose ses priorités où bon lui semble.
    Selon moi, la neutralité du net est une belle utopie, dans le sens où elle n’existe pas et qu’elle ne se fera pas sans lutte. De ce fait, croire qu’elle est profondément atteinte quand Free coupe les tuyaux relève un peu de l’hypocrisie.
    Râlons, d’accord, nous savons faire. Le monde est pourri, nous sommes d’accord, mais gardons à l’esprit que si on veut faire changer les choses, il faut de la mobilisation, et si ce qui existe d’alternatif n’est pas suffisant, ça ne veut pas dire qu’on ne doit pas remettre en cause le système actuel. Ce qui reste à inventer pour changer le monde est devant nous.

    Pour préciser mon opinion : Free est aussi pourri que Google, et dans cette affaire, je ne prendrais parti ni pour l’un, ni pour l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>