Démocratie représentative? 9 français sur 10 pour la déchéance, et donc?…

L’excellent Guillaume Meurice met en cause la représentativité de nos élus. Si tu m’as déjà lu tu sauras que mon point de vue est radical: s’il y a représentation, il n’y a pas démocratie.

On en a déjà causé, je n’insiste pas (enfin pas aujourd’hui).

Je souhaite revenir sur un exemple de sa chronique que je trouve assez symbolique: en gros les sondages indiquent que 90% des français seraient pour la déchéance, donc si nous étions vraiment en démocratie, nos représentants devraient voter aveuglément pour cette infamie (oups, je crains d’avoir laissé fuiter mon avis…).

Oui mais non.

Je ne suis pas d’accord. Les sondages ont ceci en commun avec les referundum qu’ils sont l’expression des citoyens quand ils ne réfléchissent pas.

C’est pourquoi je suis de plus en plus convaincu que le tirage au sort d’assemblées citoyennes est la meilleur solution. Je prends le pari que si une telle assemblée était réunie pour le coup pour réellement nous représenter, elle serait contre la déchéance.

Bon ok, c’est facile à dire puisque invérifiable, mais c’est ma conviction. Ça ne veut pas dire que nous sommes idiots et qu’il faut des experts, au contraire, ça veut dire qu’il faut réunir un échantillon d’entre nous qui vont travailler le sujet avant de se prononcer, chose que nous ne faisons que trop rarement par manque d’engagement, de temps, de courage. Tout le monde doit avoir voix au chapitre, mais ça vaut le coup de juste s’assurer que c’est un avis travaillé.

C’est le syndrome « 12 hommes en colère », beaucoup pensent que la justice est trop laxiste, et puis le jour où on est jury d’assise, où on prend le temps d’étudier un dossier en profondeur, et que nous sommes valorisés, investis d’une mission pour l’intérêt général, on est plus sage, on change même parfois d’avis.

Et donc je ne peux pas ne pas te refourguer du Jacques Testart.

 

17 Comments

  1. La sondocratie sévit même chez ceux qui se disent anti-système, c’est affligeant.

    Je crois en effet au pouvoir de la délibération (bien vue la référence à 12 hommes en colère). Il est malhonnête intellectuellement de résumer les choix prévisibles des français aux résultats de sondages, où les questions posées n’invitent aucunement au débat, sont souvent orientées, et aussi commanditées par un client qui paie pour ça.

    Les sondages ne mesurent pas l’opinion, ils la façonnent. Ils sont détestables car ils entretiennent la fainéantise intellectuelle et la facilité qu’il y a à ne surtout pas réfléchir (ça marche pas mal car de nos jours on ne dit plus réfléchir on dit se prendre la tête). Bref le meilleur outil du prêt à penser.

    Pour le reste, le billet de Meurice est délectable et montre s’il en était besoin que le modèle représentatif est dépassé. Changer de représentants ne résoudra rien. C’est la représentation elle-même qu’il faut dépasser.

  2. Julien CROUZET

    Donc pour bien cerner, 9 français sur 10 sont des cons irréfléchis limite poujadistes, et il n’y a que l’extrême gauche et quelques frondeurs qui ont cette sagesse ?

    En fait le peuple n’a raison que quand il manifeste sous des banderoles syndicales ?

  3. cybergrunge

    Sauf que.
    Le « syndrome 12 hommes en colère », si mon souvenir est bon, c’est 11 types prêts à cramer un autre type, mais qui changent d’avis de justesse grâce à la présence par pure chance d’un 12ème type qui réfléchit un peu plus que les autres et a le talent de la négociation.
    On a besoin d’experts, on a besoin de gens qui passent plus de temps à travailler un sujet plutôt que d’autres, et qui seront à même de s’exprimer lumineusement sur le-dit sujet.
    Le tirage au sort c’est prendre le risque que le 12ème type ne soit PAS tiré au sort.
    La démocratie liquide, elle, serait une meilleure solution.

    • jcfrog

      oui on peut chicaner sur l’image de 12 hommes en colère. Je voulais juste dire que quand on se réunit et qu’on prend le temps, on peut être amener à évoluer en approfondissant le sujet, souvent pour le meilleur.
      pour la démocratie liquide, oui, c’est intéressant aussi. Mais je préfère les assemblées citoyennes, le tirage au sort est plus démocratique, le démocratie liquide amène à déléguer à des experts.
      pour moi on peut surtout essayer toutes ces possibilités. Le problème aujourd’hui me semble de trouver un minimum de citoyens voulant déjà rediscuter du modèle. On en est très loin.

      • cybergrunge

        C’est vrai, l’essentiel actuellement est d’ouvrir ce débat. Je trouve pas mal de gens parmi mes proches qui remettent en question le modèle actuel. Le problème est qu’ils brandissent rageusement l’abstention et le pourrissement comme un levier d’action, alors que pour abolir la représentativité il faudra d’abord changer de représentants. Et je frissonne en imaginant ces gens, prêts à laisser s’effondrer une société par dépit, tirés au sort pour prendre des décisions…

  4. Olivier

    Le truc c’est que la démocratie ça n’a jamais été la meilleure décision possible. Juste le choix du peuple. Personne n’a dit que le peuple était intelligent.

    C’est une question de choix, aux extrêmes, soit on accepte que le peuple décide au risque d’avoir des décisions non réfléchies
    soit on a un groupe qui décide

    Le premier cas est impossible sur toutes les décisions (c’est juste impossible à gérer)
    le second cas pose le problème de la représentativité de ce groupe, s’il est trop éloigné du peuple ça s’éloigne de l’idéal démocrate.

    La plupart des pays sont entre les deux extrêmes. Mais j’ai l’impression de voir de plu en plus d’intellectuels / de politiques / de bloggueurs qui estiment que le peuple est juste bon à désigner les dirigeants mais pas la politique à mener (encore entendu il y a pas longtemps « il n’y a qu’une politique possible »). Or si on va trop loin sur cette loi c’est le Parti Unique. Et ça c’est problématique quelque soit la vision de la démocratie.

    • jcfrog

      « la démocratie ça n’a jamais été la meilleure décision possible »
      Ah bon? Tu as des exemples? 🙂
      Si on commence à se poser la question de savoir si le peuple est intelligent, on n’est déjà plus démocrate, on est dans ce que nous joue nos élites, PS en tête, « on sait ce qui est bon pour le peuple ».
      Le peuple n’a pas à être intelligent ou pas, il aspire à être libre de son destin et donc des décisions du commun.
      Quant aux aspects « la démocratie c’est compliqué », ce n’est pas un argument recevable pour moi.

  5. « un échantillon d’entre nous qui vont travailler le sujet avant de se prononcer, » Tu veux dire qu’ils nous représenteraient ?! Un échantillon représentatif qui se prononcerait au nom de la démocratie ?! Ne serait ce pas la définition de la démocratie représentative ?! 🙂
    Je pense qu’il n’y a pas de mauvais système mais tous les systèmes sont perfectibles et corruptibles. Comme toi je pense qu’un système par tirage au sort serait meilleur que le système représentatif que nous avons actuellement parce que celui ci est dévoyé mais cela reste un systeme représentatif sous une autre forme.
    Le seul sysème réellement démocratique serait un vote par individu appartenant à un peuple. Je pense que techniquement c’est possible (on a bien la surveillance de masse et un numéro de sécu) J’espère qu’on y viendra un jour. , mais certains pourraient être déçus des choix du peuple souverain (peine de mort, déchéance, inégalités, oppression des minorités….) ou alors le peuple souverain et apaisé fera les bons choix. faut voir 🙂

    • jcfrog

      bah non, dans une « démocratie représentative » les représentants sont élus, ce qui change à peu près tout 🙂
      et non, tout ne se vaut pas. Un député qui fait carrière est statistiquement beaucoup plus corruptible qu’un citoyen tiré au sort pour une assemblée.

      • Ben c’est c’que j’ai dit ! « Comme toi je pense qu’un système par tirage au sort serait meilleur que le système représentatif que nous avons actuellement parce que celui ci est dévoyé  »
        D’un autre côté, les élections je trouve que c’est un peu la loterie. qui sait si c’est le candidat le plus corrompu ou le moins malhonnête qui va être élu . Finalement ça ressemble beaucoup au tirage au sort 🙂
        Mais trêve de taquineries , Je suis bien d’accord, le degré de « corruption » tout autant morale qu’étique et financière semble assez élevé parmi nos représentants politiques , et ça me navre autant que toi. mais ce qui me désespère c’est que le peuple dans sa majorité ne semble pas s’en soucier et même s’en accommoder.

  6. Olivier

    Je reviens sur l’assemblée de citoyen par tirage au sort. Si elle était en place elle ne voterait jamais une décision comme la déchéance de nationalité car elle ne ferait sans doute pas partie du débat démocratique. L’assemblée citoyenne ferait mille choses pour le bien commun. C’est une « promesse » de sécurité faite par le gouvernement parce que simplement nous n’avons pas le pouvoir. Il est fort probable qu’aucune assemblée citoyenne enverrait des bombes au levant… parce que ça serait contre nature. Il y aurait mille autre façon d’intervenir. Nos impôts ne serviraient pas à alimenter l’industrie militaire. Et donc en remontant le fil du problème… il est fort probable (oui je sais ça fait beaucoup de si) que des « voisins » ne choisiraient pas la radicalité extrême.

    Laissez moi prendre un autre exemple pour clarifier mon idée : c’est comme si on disait le travail des éboueurs est dégradants alors faisons en sorte que tout le monde le fasse, par roulement ou tirage au sort. L’idée en soit est égalitaire mais c’est une mauvaise idée. Faisons en sorte de limiter ou de supprimer les déchets. C’est vrai c’est totalement stupide quand on y pense. On achète on déballe on jette, on descend ou on sort la poubelle. Un camion qui pollue passe dans toutes les rues, remplit sa benne avec un bruit pas possible, rejoint une grosse usine, jette tout ça dans un coin, etc, etc..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *